NOUVELLES
21/11/2013 02:33 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

L'Ontario interdit les centrales au charbon

Il sera illégal en Ontario d'exploiter une centrale électrique au charbon, selon un projet de loi qui sera déposé lundi, faisant de la province le premier gouvernement en Amérique du Nord à bannir cette polluante source d'énergie.

Il ne reste plus qu'une seule centrale au charbon en Ontario, mais elles sont répandues aux États-Unis.

La première ministre ontarienne Kathleen Wynne a annoncé le projet de loi, jeudi, aux côtés de l'ancien vice-président américain et environnementaliste Al Gore.

M. Gore a remercié l'Ontario, affirmant qu'il fallait agir immédiatement pour protéger l'environnement.

La dernière centrale au charbon de l'Ontario, celle de Nanticoke, cessera sa production d'ici la fin de l'année.

Le projet de loi empêcherait tout futur gouvernement ontarien d'ouvrir une autre centrale du genre. 

Mme Wynne a aussi promis jeudi de nouveaux investissements dans les énergies renouvelables. Lorsque les libéraux ont pris le pouvoir en 2003, le charbon était responsable du quart de la production d'électricité dans la province. Le gouvernement avait promis à l'origine de fermer toutes les centrales ontariennes au charbon en 2007.

La protection de l'environnement, de la production d'électricité verte à la lutte contre l'étalement urbain, est l'une des forces du gouvernement minoritaire libéral, alors que des élections provinciales pourraient être déclenchées à tout moment. Nombre d'Ontariens reprochent toutefois aux libéraux d'avoir fait gonfler leur facture d'électricité, en raison de leurs coûteux investissements dans les énergies solaire et éolienne.