NOUVELLES
21/11/2013 08:18 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Libérée de ses dettes, Gildan envisage une acquisition en 2014

MONTRÉAL - Maintenant libre de dettes, l'entreprise Vêtements de sport Gildan (TSX:GIL) se dit maintenant prête à examiner des occasions d'acquisition afin de prendre de l'expansion.

Lors d'une conférence téléphonique concernant les résultats trimestriels de l'entreprise, jeudi, son président et chef de la direction, Glenn Chamandy, a affirmé qu'une acquisition faisait partie de la stratégie de Gildan en 2014.

Lorsqu'un analyste a demandé à M. Chamandy s'il voulait procéder à une acquisition pour lancer une nouvelle marque ou s'il préconisait une marque déjà établie, le dirigeant de Gildan est toutefois demeuré vague.

«Notre stratégie est de croître, alors ça pourrait être une de ces suggestions, s'est-il limité à dire. Peut-être que nous pourrions même nous intéresser à un type de produit que nous n'offrons pas actuellement.»

M. Chamandy a rappelé qu'il n'était pas forcé de bouger même si l'entreprise avait remboursé ce qu'il restait de sa dette au quatrième trimestre.

«Nous avons des liquidités alors nous sommes dans une bonne situation, a-t-il affirmé. S'il y a une acquisition, elle doit nous permettre de prendre de l'expansion.»

Au quatrième trimestre, le bénéfice net de Gildan a progressé de 8,76 pour cent, à 96,8 millions $ US, ou 79 cents US l'action, comparativement à 89 millions $ US, ou 73 cents US par action, l'an dernier.

La baisse du prix du coton a fait grimper les ventes nettes de 11,5 pour cent, à 626,2 millions $ US. Au même trimestre en 2012, elles avaient été de 561,7 millions $ US.

Sur une base ajustée, le bénéfice net du quatrième trimestre a grimpé de 7,5 pour cent pour atteindre 102 millions $ US, ou 83 cents US l'action, par rapport à 94,9 millions $ US, ou 78 cents US par action, au quatrième trimestre de l'exercice précédent.

Les ventes nettes du secteur des vêtements imprimés se sont chiffrées à 423,9 millions $ US, une hausse de 12,5 pour cent comparativement à 376,8 millions $ US un an plus tôt.

Celles du secteur des vêtements de marque se sont établies à 202,2 millions $ US, une hausse de 9,4 pour cent par rapport à celles de 184,8 millions $ US en 2012.

Pour le quatrième trimestre, le secteur des vêtements imprimés a inscrit un bénéfice de 112 millions $ US, en hausse de 11,2 pour cent par rapport à 100,7 millions $ US l'an dernier.

Le produit net des ventes pour l'exercice 2013 s'est élevé à 2,2 milliards $ US, une hausse de 12,1 pour cent comparativement à 1,9 milliard $ US pour l'exercice 2012.

L'augmentation des ventes nettes est attribuée à l'acquisition d'Anvil, à la croissance interne pour le secteur des vêtements imprimés et à la croissance des ventes de vêtements de sport et de sous-vêtements de marque Gildan à des clients de la vente au détail.

Le bénéfice net pour l'exercice 2013 s'est établi à 320,2 millions $ US, ou 2,61 $ US par action sur une base diluée, comparativement à 148,5 millions $ US, ou 1,22 $ US par action, pour l'exercice 2012.

Gildan a également dit s'attendre à ce que son bénéfice net par action progresse de 11,5 pour cent à 15,2 pour cent pour ainsi varier entre 3 $ US et 3,10 $ US en 2014.

L'entreprise montréalaise croit également que les revenus devraient grimper de 7,6 pour cent, à 2,35 milliards $ US.

Par ailleurs, la société a indiqué qu'elle n'avait pas l'intention de répéter son expérience en diffusant une publicité lors du Super Bowl.

L'an dernier, dans le cadre d'une offensive de 25 millions $ destinée à accroître sa visibilité auprès des consommateurs, une publicité de 30 secondes de Gildan avait été diffusée.

Ses dépenses publicitaires pourraient cependant grimper d'environ 20 pour cent au cours de la prochaine année, a laissé entendre l'entreprise établie à Montréal.

Les investisseurs n'ont pas semblé accueillir avec enthousiasme les résultats du quatrième trimestre, puisque le titre de Gildan a chuté de 3,3 pour cent, ou 1,70 $, pour clôturer jeudi à 49,60 $ à la Bourse de Toronto.