NOUVELLES
21/11/2013 05:46 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Entre de bonnes mains, l'avenir est prometteur pour les Tiger-Cats

REGINA - Avec un nouveau stade en construction et une participation à la finale de la Coupe Grey, le propriétaire des Tiger-Cats de Hamilton, Bob Young, croit que l'avenir est prometteur pour son équipe.

«Avec un nouveau stade, un nouveau contrat de télévision, une excellente présence sur le web et bien sûr, une équipe gagnante sur le terrain, les Tiger-Cats vont être stables financièrement pour une première fois en 42 ans — l'an prochain, dans le nouveau stade», a déclaré Young, jeudi.

«Gagner la coupe Grey ne ferait pas de mal», a-t-il ajouté en souriant.

Mais cela ne va pas empêcher le magnat des logiciels informatiques de marcher nerveusement dans sa loge lors du match de dimanche contre les Roughriders de la Saskatchewan.

«Je ne m'assois jamais... J'ai toujours cette énergie nerveuse de toute façon, mais pendant un match des Ticats, ça ne vaut pas la peine de s'assoir», a-t-il dit.

Une raison pour expliquer cette nervosité est le fait qu'il n'a aucun contrôle sur le résultat.

«Je n'ai aucun contrôle là-dessus. C'est le genre de chose qui me rend nerveux. Si je suis en charge de quelques choses, même si je ne suis pas bon à ça et que tout s'effondre, je ne serais probablement pas nerveux. C'est comme ça que je suis.

«Et je deviens très nerveux au sujet de choses auxquelles je tiens et sur lesquelles je n'ai aucun contrôle.»

Lors d'un déjeuner organisé pour les membres des médias jeudi, Young s'est tenu à l'écart et a regardé ses joueurs et entraîneurs avec fierté.

«C'est vraiment génial», a-t-il déclaré.

Originaire d'Ancaster en Ontario et maintenant établi à Raleigh, en Caroline du Nord, Young a sauvé les Ticats de la faillite en 2003. Il ne tient toutefois pas à s'attirer les éloges des autres pour son rôle au sein de l'équipe.

«La blague c'est que mon rôle dans l'équipe est de prendre le crédit du travail accompli par tout le monde, a-t-il dit en riant. C'est la preuve que tout le travail accompli lors des 10 dernières années rapporte enfin et que nous avons atteint le niveau d'excellence nécessaire pour se rendre en finale de la Coupe Grey.»

Cependant, l'entraîneur-chef des Tiger-Cats, Kent Austin, pointe du côté de Young pour expliquer sa décision de revenir comme entraîneur dans la LCF.

«Il est un excellent propriétaire», a conclu Austin.