NOUVELLES
21/11/2013 10:34 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Des résidents de Limoilou exaspérés par le bruit

Les activités nocturnes au bar Red Lounge dans le Vieux-Limoilou dérangent des résidents du secteur. Plusieurs en ont assez de la musique et du tapage des clients qui se font entendre souvent très tard la nuit.

Le Red Lounge est situé tout près du Cégep Limoilou à proximité d'un quartier résidentiel. Selon des citoyens, les inconvénients se sont accentués il y a un an après un changement de propriétaire du bar et l'arrivée d'une nouvelle clientèle.

« La musique très forte, les usagers du bar qui parlent très fort et qui font du bruit dans la rue, ça soulèvent vraiment des irritants majeurs pour les citoyens du secteur », confirme la conseillère du district, Suzanne Verrrault.

Des résidents ont interpellé la Ville de Québec lors d'une réunion du conseil de quartier, mercredi soir, pour trouver des solutions rapidement. La Ville travaille en collaboration avec la police de Québec dans ce dossier.

« Les policiers invitent les citoyens à faire des plaintes parce que, pour eux, c'est important pour pouvoir monter un dossier. Ça va servir à préparer des plans d'intervention pour organiser des patrouilles policières dans le secteur », précise Mme Verreault.

Plusieurs résidents ont toutefois fait valoir que la présence policière n'est pas suffisante pour régler le problème.

Le propriétaire conscient

Le propriétaire du Red Lounge, Dung Le, est bien conscient du problème. Il affirme avoir pris des mesures concrètes pour réduire les inconvénients liés au bruit. « On fait vraiment tout ce qu'on peut. Ce n'est pas comme si on dirait on s'en fout! », affirme Dung Le. Un régulateur du volume de la musique a notamemnt été installé dans son bar.

Selon le propriétaire, les agissements des clients qui vont fumer à l'extérieur sont plus problématiques que le son de la musique.

« Les autobus font plus de bruit quand ils passent, que notre son à nous autres. Je pense qu'on est le seul bar à Québec ou le portier dit au monde de baisser le ton », se défend le propriétaire.

Une affiche a même été placée à l'extérieur pour demander aux clients de faire moins de bruit.

Dung Le affirme qu'il ne veut pas partir en guerre avec les citoyens et qu'il est ouvert à la discussion pour trouver des solutions.

Le conseil de quartier entend consulter les avocats de la Ville de Québec pour déterminer les recours possibles pour régler le problème.