NOUVELLES
21/11/2013 11:22 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Cornish joueur par excellence, Cox joueur défensif

Le demi offensif des Stampeders de Calgary Jon Cornish a ajouté son nom au sein d'un club sélect en étant nommé joueur par excellence de la Ligue canadienne de football, jeudi, à Regina.

Cornish est entré dans l'histoire en devenant le troisième joueur canadien à recevoir cet honneur et le premier depuis l'ailier rapproché Tony Gabriel des Rough Riders d'Ottawa en 1978.

Russ Jackson, le légendaire quart des Rough Riders, a reçu ce titre à trois reprises au cours de sa carrière, en 1963, 1966 et 1969.

Cornish a aussi été nommé joueur par excellence canadien pour une deuxième année de suite.

Demi-offensif de six pieds et 217 livres, Cornish a récolté 1813 verges de gains au sol, un sommet cette saison dans la LCF et un record pour un joueur canadien. Il a également dominé le circuit au chapitre des verges totales accumulées (2157) et des touchés (14). Il a aidé les Stampeders (14-4) à terminer au sommet de la Division ouest.

Le quart des Argonauts de Toronto, Ricky Ray, était l'autre finaliste au scrutin.

Cox honoré

Par ailleurs, le brio défensif des Alouettes de Montréal a été honoré lors du gala des joueurs par excellence quand le secondeur Chip Cox a remporté le titre de joueur défensif par excellence.

Cox, originaire de Columbus, en Ohio, a récolté 42 votes au scrutin tenu auprès des chroniqueurs de football du Canada et des huit entraîneurs-chefs du circuit.

« Chip se veut un parfait exemple de professionnalisme, a déclaré le directeur général et entraîneur-chef des Alouettes, Jim Popp. Il est déterminé à s'améliorer et à améliorer ceux qui l'entourent sur une base quotidienne. Chip est un grand leader et de toute évidence, un joueur d'équipe. Je suis très heureux que l'on remette à Chip un prix qu'il aurait pu gagner, et qu'il aurait dû gagner, plusieurs fois au sein de sa carrière. Il apporte de la fierté à Montréal. »

Il a été un élément clé de la défensive des Alouettes qui a alloué une moyenne de 314,3 verges par match, la meilleure dans la LCF. L'athlète de cinq pieds neuf pouces et 185 livres a mené la ligue au chapitre des plaqués avec 115 en plus d'enregistrer 12 sacs et quatre interceptions à sa huitième saison avec la formation montréalaise.

Dans son esprit, Cox croyait qu'il était dû pour recevoir cet honneur.

« Je crois que je suis le meilleur joueur défensif depuis probablement 2009 ou 2010, a dit Cox. Cette année, tout le monde est enfin d'accord avec moi et vous n'auriez pas pu dire autre chose même si je n'avais pas gagné le prix.

« Mais ce n'est pas à propos de moi et c'est pour ça que je n'en parle jamais... L'important, c'est l'équipe. J'aimerais être encore en 2009 ou 2010 (quand les Alouettes ont remporté la coupe Grey) et ne pas être en nomination pour ce prix parce que j'aurais encore la chance de gagner (une bague de la coupe Grey) et c'est ça qui est le plus important. »

L'ailier défensif Charleston Hughes, des Stampeders de Calgary, était l'autre finaliste.

Deux autres secondeurs des Alouettes ont aussi été honorés. Shea Emry a mis la main sur le trophée Jake-Gaudaur des anciens combattants, remis au joueur qui affiche les mêmes attributs que les anciens combattants du Canada, alors que Kyries Hebert a reçu le trophée Tom-Pate pour son implication au sein de la communauté.

Par ailleurs, le botteur des Stampeders Rene Paredes a été nommé joueur par excellence sur les unités spéciales, le centre des Stampeders Brett Jones a mérité le titre de recrue par excellence et le garde Brendon LaBatte, des Roughriders de la Saskatchewan, a été nommé joueur de ligne offensive par excellence.