NOUVELLES
20/11/2013 01:40 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Un fabricant allemand de thalidomide devra indemniser 22 Espagnols

MADRID - Un tribunal espagnol a ordonné, mercredi, à une compagnie pharmaceutique allemande d'offrir une indemnisation à 22 Espagnols nés avec des malformation après que leur mère eut consommé de la thalidomide pendant leur grossesse, il y a quelques décennies.

La cour provinciale de Madrid a ordonné au groupe Gruenthal, en Espagne, de verser 20 000 euros (plus de 28 000 $ CAN) pour chaque point de pourcentage d'incapacité des victimes reconnu par le ministère de la Santé du pays.

Le total des indemnisations n'a pas été révélé, mais il serait beaucoup moins élevé que les 204 millions d'euros (286 millions $ CAN) demandés par l'Association espagnole des victimes de la thalidomide, qui représente quelque 200 présumées victimes.

La thalidomide est un sédatif prescrit entre 1950 et 1960 pour soulager la nausée. Des milliers de bébés dont la mère avait consommé le médicament partout à travers le monde sont nés avec des membres anormalement courts et, dans certains cas, sans bras, jambes ou hanches.

La compagnie Gruenthal a déclaré, par communiqué, être déçue du jugement, qu'elle étudiera afin de déterminer la suite des choses. L'entreprise dit se soucier des victimes de la thalidomide, mais affirme que sa conduite dans les années où le médicament a été prescrit était conforme «aux normes en vigueur pour le développement et les tests de l'industrie pharmaceutique à l'époque».