NOUVELLES
20/11/2013 01:12 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Rodriguez claque la porte après le refus du juge de faire témoigner Selig

NEW YORK, États-Unis - Alex Rodriguez est sorti de l'audition du grief visant à faire annuler sa suspension de 211 matchs, après que le juge Fredric Horowitz eut refusé d'imposer au commissaire du Baseball majeur Bud Selig de témoigner.

C'était la 12e journée de l'audition du grief déposé par l'Association des joueurs du Baseball majeur, en lien avec la suspension qu'a écopée Rodriguez, l'été dernier, parce qu'il aurait supposément enfreint les règles antidopages.

Une source bien au fait du déroulement des séances a indiqué que le joueur de troisième but des Yankees de New York a mal accueilli la décision du juge Horowitz. Rodriguez aurait frappé sur une table, tout en lâchant un juron en direction du chef des opérations du Baseball majeur Rob Manfred, avant de quitter précipitamment. La personne a accepté de parler sous le couvert de l'anonymat parce que l'audition est censée être confidentielle.

«Je suis dégoûté de cette procédure abusive, destinée à s'assurer que le joueur échoue, a déclaré Rodriguez dans un communiqué. J'ai assisté à 10 jours de témoignages par des criminels et des menteurs, assis paisiblement, en essayant de respecter la ligue et le processus.

«Ce matin, après le refus de Bud Selig de venir témoigner afin de justifier la punition sans précédent et totalement sans fondement qu'il m'a donnée, l'arbitre choisi par le Baseball majeur et l'Association des joueurs ont refusé d'ordonner à Selig de venir me faire face. C'est trop d'absurdité et d'injustice. Je suis sorti et je ne participerai plus à cette farce.»

L'équipe juridique de Rodriguez demeure impliquée dans le processus.