NOUVELLES
20/11/2013 12:58 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

L'indignation de Blatter

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, met de la pression sur le Qatar pour améliorer les conditions de travail des ouvriers affectés à la construction des stades de la Coupe du monde 2022.

Blatter a décrié la situation et l'a décrite comme étant inacceptable.

La FIFA a publié un communiqué mercredi après que Blatter eut rencontré le président de la Confédération internationale des syndicats Michael Sommer.

Les deux protagonistes se sont mis d'accord pour que « des conditions de travail justes doivent être introduites rapidement, avec constance et de façon soutenue au Qatar ».

Le Qatar a été critiqué dans des rapports des Nations unies et d'Amnistie internationale sur les conditions salariales, de travail et de logement des travailleurs provenant surtout du sud de l'Asie.

« Les dirigeants politiques et économiques doivent aider à améliorer la situation inacceptable au Qatar, a déclaré Blatter, qui a rencontré ce mois-ci l'émir du Qatar et d'autres membres du gouvernement, à Doha. Je suis convaincu que le Qatar prend la situation très au sérieux. »

Blatter avait initialement dit que le problème n'était « pas la responsabilité primaire de la FIFA, mais (qu'elle) ne pouvait l'ignorer ».