NOUVELLES
20/11/2013 07:36 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Les puissants Saints affrontent des Falcons qui déçoivent cette saison

ATLANTA - Quand les Falcons d'Atlanta ont accueilli les Saints de La Nouvelle-Orléans l'an dernier, les Falcons se dirigeaient facilement vers un titre de section et l'avantage du terrain lors des éliminatoires, alors que les Saints avaient simplement hâte que la saison prenne fin.

Les deux équipes rivales se sont échangées leur place cette saison pour leur duel de jeudi soir.

Avec l'entraîneur-chef Sean Payton de retour sur les lignes de touche et Drew Brees aussi bon que jamais, les Saints (8-2) sont en avance au classement de la section Sud de la Nationale et espèrent pouvoir devancer les Seahawks de Seattle en tant que première tête de série dans l'Association nationale.

Pour leur part, les Falcons tentent de comprendre comment une équipe qui faisait partie des aspirants au Super Bowl se retrouve finalement parmi les pires formations du circuit. Ayant perdu leurs quatre derniers matchs, dont un humiliant revers contre les Buccaneers de Tampa Bay, les Falcons (2-8) sont pratiquement assurés de connaître une première campagne sous la barre de ,500 depuis 2007.

«Je sais à quel point c'est difficile de gagner dans cette ligue, a dit Payton. Et je sais comment souvent la victoire est acquise à la toute fin du match. Réussir un jeu en fin de rencontre peut faire la différence.»

Les Saints ont compilé un dossier de 7-9 la saison dernière quand ils ont été sévèrement punis pour un scandale de primes aux blessures. Ils se sont rachetés cette saison en remontant sur le trône de leur section. Ils ont donné le ton à leur campagne en signant une victoire de 23-17 contre les Falcons en septembre, un match qui s'est conclu quand la défensive des Saints a résisté à l'attaque des Falcons lors de la dernière minute de jeu.

«Chaque victoire nous donne un peu plus confiance, a mentionné Brees. Évidemment, avec les attentes en début de saison, vous savez le type de rythme qu'une victoire comme celle-là peut vous donner.»

Les Falcons ont pris la direction opposée.

Après avoir offert des performances au moins respectables en début de saison — leurs quatre premières défaites l'ont été par un écart total de 19 points —, les Falcons ont été dominés 135-61 au chapitre des points marqués lors de leur plus récente glissade. Cet écart aurait pu être pire. La semaine dernière, ils ont accusé un retard de 38-6 face aux Buccaneers avant de marquer trois touchés sans importance dans un revers de 41-28.

«C'est quand on fait face à de l'adversité que l'on peut voir de quoi on est fait, a déclaré le porteur de ballon Steven Jackson. Nous allons en apprendre beaucoup sur cette équipe. Qui aime le football et qui ne l'aime pas.»