NOUVELLES
20/11/2013 03:02 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

50e anniversaire de l'assassinat de JFK: Barack Obama lui rend hommage

WASHINGTON - Le président américain, Barack Obama, a rendu hommage, mercredi, à l'héritage de l'un de ses plus illustres prédécesseurs, John Fitzgerald Kennedy, déposant une couronne de fleurs sur sa tombe et décernant à diverses personnalités une médaille qu'il avait créée, la Médaille de la liberté.

À deux jours du 50e anniversaire de l'assassinat de JFK, le président Obama s'est rendu à la pierre tombale de l'ancien président au cimetière national d'Arlington, près de Washington. Il était accompagné d'un autre président démocrate, Bill Clinton, et d'Ethel Kennedy, la veuve du frère de JFK, Robert, lui aussi assassiné, en 1968. L'épouse du président Obama, Michelle, de même que l'ancienne secrétaire d'État et femme de Bill Clinton, Hillary, étaient aussi présentes.

M. Obama n'a pas fait de commentaires publics mais a remercié les proches du clan Kennedy de s'être ainsi déplacés pour se remémorer l'héritage du jeune président assassiné.

La journée d'hommages avait débuté plus tôt à la Maison-Blanche, où le président Obama a remis la Médaille de la liberté à des Américains au parcours exceptionnel, dont M. Clinton et l'animatrice Oprah Winfrey.

John F. Kennedy avait créé cette récompense mais il a été assassiné par le jeune Lee Harvey Oswald deux semaines avant la première cérémonie de remise de la médaille, le 22 novembre 1963, à Dallas, au Texas. Des centaines de citoyens américains ont depuis reçu cet honneur.

Plus tard en soirée, le président Obama devait livrer un discours sur l'héritage du plus célèbre des Kennedy, à l'occasion d'un dîner au musée Smithsonian de l'Histoire américaine.

Des récipiendaires de cette année, de même que ceux des éditions précédentes, y assisteront, dont la chanteuse Aretha Franklin, l'ancien président de la Réserve fédérale Alan Greenspan, le militant Jesse Jackson et l'ex-secrétaire d'État Henry Kissinger.

Vendredi, date qui marquera le 50e anniversaire de l'assassinat de John F. Kennedy, M. Obama doit, entre autres, s'entretenir en tête-à-tête avec des cadres et des bénévoles d'un programme humanitaire lancé par JFK, les Peace Corps.