NOUVELLES
19/11/2013 07:34 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Vers des hausses du taux directeur au pays

L'économie mondiale devrait croître à un rythme modéré au cours des deux prochaines années, d'après les nouvelles prévisions de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui table sur une remontrée de la croissance au pays. L'institution dont le siège est à Paris s'attend même à ce que la Banque du Canada relève son taux directeur, qui pourrait atteindre 2,25 % à la fin 2015. 

Le taux directeur au pays est à 1 % depuis septembre 2010 et le mois dernier la Banque du Canada adoptait un ton plus prudent, ne faisant plus référence à la nécessité de relever son taux directeur. Avec une croissance prévue de 2,3 % en 2014 et 2,6 % en 2015, l'OCDE considère que des hausses du taux directeur seront nécessaires pour contrer une inflation trop élevée.  

Pour 2013, l'institution prévoit une croissance du produit intérieur brut (PIB) du Canada de 1,7 %.

Dans les 34 pays membres de l'OCDE, l'activité économique devrait progresser de 1,2 % cette année pour s'accélérer l'an prochain, avec augmentation de 2,3 %. En 2015, le PIB de ces pays devrait s'accroître de 2,7 %. L'organisme rappelle que l'instabilité des marchés de capitaux ainsi que la fragilité de certaines grandes économies pourraient faire dérailler la croissance.

La dégradation des perspectives des économistes émergentes pèse également sur la cadence de la reprise dans le monde. L'économie mondiale devrait avancer de 2,7 % en 2013, puis de 3,6 % l'année suivante et 3,9 % en 2015. 

En Chine, la croissance a commencé à se redresser, note l'OCDE, mais elle restera plus faible que prévu dans la plupart des autres économies émergentes.

Par ailleurs, l'organisme craint un autre affrontement politique sur les questions budgétaires aux États-Unis, tout comme un ralentissement des achats d'actifs par la Réserve fédérale américaine, qui a déjà annoncé son intention d'injecter moins de liquidités dans l'économie américaine. Dans ce pays, le PIB devait atteindre 2,9 % l'an prochain et 3,4 % en 2015.

Pour la zone euro, la sortie de récession se confirme avec une reprise progressive de la croissance, 1 % l'an prochain et à 1,6 % en 2015.