NOUVELLES
19/11/2013 01:20 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Un Inspecteur général nommé par le conseil municipal?

La création du poste d'Inspecteur général promis par Denis Coderre en campagne électorale sera discutée mercredi à la réunion du comité exécutif.

L'administration Coderre doit soumettre au gouvernement du Québec des modifications à la Charte de la Ville de Montréal pour créer ce nouveau poste.

L'Inspecteur général serait nommé et éventuellement destitué, sous recommandation du maire, par au moins les deux tiers des élus du Conseil municipal.

La vision de Projet Montréal

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, propose que ce soit le conseil municipal qui décide des règles d'embauche du futur Inspecteur général de la Ville.

Le parti qui forme maintenant l'opposition officielle veut que la majorité des élus et pas seulement le maire et le ministre des Affaires municipales décide de la nomination, de la durée du mandat et des budgets de fonctionnement de l'inspecteur général.

« Puisque la mission de l'inspecteur général s'apparentera à celle du Vérificateur général, les règles encadrant son embauche doivent s'en inspirer et sa nomination, afin d'en assurer l'impartialité de la fonction, doit relever du Conseil de ville de Montréal. Nous devons nous prononcer, en tant qu'élus montréalais, très rapidement là-dessus », a déclaré Richard Bergeron.

La nomination d'un inspecteur général chargé de la lutte contre la corruption est l'une des priorités du maire Denis Coderre.