NOUVELLES
19/11/2013 12:07 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Russie: une erreur de pilotage aurait provoqué l'accident d'avion

MOSCOU - Les pilotes du Boeing 737 qui s'est écrasé à l'aéroport de Kazan dimanche, faisant 50 morts, ont perdu de la vitesse lors d'une ascension rapide, puis ils ont surcompensé et envoyé l'appareil dans un plongeon presque vertical, selon un rapport préliminaire dévoilé mardi par les autorités russes.

Les enquêteurs ont indiqué que les moteurs et autres systèmes de l'avion fonctionnaient très bien jusqu'au moment de l'écrasement.

L'avion du transporteur aérien Tatarstan Airlines arrivait de Moscou à Kazan, à 720 kilomètres à l'est. Les experts ont expliqué que les deux pilotes avaient raté leur première tentative d'atterrisage et qu'ils avaient dû recommencer.

Ils ont lancé les moteurs de l'avion au maximum de leur puissance, ce qui a relevé brusquement le nez de l'appareil et provoqué une perte soudaine de vitesse.

À environ 700 mètres d'altitude, l'équipage a tenté de reprendre de la vitesse en faisant plonger l'appareil, mais il a alors frappé le sol pratiquement à la verticale.

L'ascension et le plongeon qui a suivi n'ont duré qu'une minute et l'avion s'est écrasé à une vitesse de 450 kilomètres/heure.

Les enquêteurs ont tiré ces conclusions de l'analyse d'une des deux boîtes noires de l'appareil. L'autre boîte noire, celle qui enregistre les conversations des pilotes, n'a pas encore été retrouvée.

Le directeur de Tatarstan Airlines affirme que les deux pilotes avaient environ 2000 heures d'expérience chacun.