NOUVELLES
19/11/2013 07:14 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Quartier des Constellations : la Ville de Lévis ouvre la porte à une aide financière

Des citoyens du quartier des Constellations dans le secteur Saint-Jean-Chrysostome se sont présentés nombreux, lundi soir, au conseil municipal de Lévis afin de réclamer une aide financière de la Ville. Même s'il n'a pas précisé ces intentions, le maire Gilles Lehouillier n'a pas écarté cette possibilité.

Depuis 2009, des dizaines de résidants sont aux prises avec des problèmes d'affaissements de terrains dans le secteur de la rue d'Orion. Les citoyens reprochent au promoteur de leur avoir vendu un terrain miné par des vices cachés.

Devant une salle bondée pour la première séance du conseil municipal, le maire Gilles Lehouillier s'est dit sensible à la situation de ces résidents. Il entend rencontrer prochainement le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations pour faire le point sur une possible aide financière.

« Je ne peux pas pour le moment mettre sur la table des solutions précises. Ce que je dis par contre, c'est qu'on va revisiter le dossier. On va regarder s'il est possible, malgré le fait que ce soit devant les tribunaux, de poser des gestes. Si c'est possible, on va le faire », a promis Gilles Lehouillier.

Jean-François Labbé, du Regroupement des citoyens du secteur des Constellations, refuse toutefois de se réjouir trop vite. Les tentatives pour régler le dossier ont toutes échoué depuis quatre ans. Un recours collectif a été autorisé en 2011, mais des discussions sont toujours en cours pour en arriver à un règlement à l'amiable.

« Après 18 mois de conférence de règlement à l'amiable et on n'en est venu à aucun résultat pour l'instant. Là, on nous dit quelques jours, quelques semaines et là on va s'asseoir et on va négocier. On espère, mais est-ce qu'on va avoir quelque chose? On est rendu méfiant, on doute, alors on va attendre », affirme M. Labbé.

L'attente commence toutefois à peser lourd sur les épaules de plusieurs résidents. Catherine L'Espérance, son conjoint et ses six enfants ont dû quitter leur maison l'an dernier. Le couple risque de déclarer faillite d'ici deux semaines.

« Ça fait un an qu'on est déménagé. On est déménagé à quatre reprises depuis la dernière année parce que ça devait toujours se régler. On attendait on louait une autre place pour trois mois. [...] Ce sont de gros changements de vie et c'est beaucoup de stress », raconte la résidente qui se dit à bout de ressources financières.

Le maire Gilles Lehouillier a souligné que la problématique du quartier des Constellations sera à l'ordre du jour du comité exécutif mardi. Un rapport complet de l'état de la situation a été demandé par la Ville.