NOUVELLES
19/11/2013 08:57 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Le bénéfice ajusté de George Weston rate la cible au 3e trimestre

TORONTO - Les investissements réalisés par George Weston (TSX:WN) pour améliorer sa compétitivité sur le marché canadien de l'épicerie et de la boulangerie ont grugé son bénéfice au troisième trimestre.

«Le résultat du troisième trimestre de George Weston témoigne de l'environnement difficile dans lequel nos deux segments d'activités oeuvrent», a affirmé le président de l'entreprise, Pavi Binning.

«Loblaw et Weston Foods ont livré de bonnes performances de ventes alors que leurs résultats d'exploitation reflétaient les investissements nécessaires pour mettre à l'oeuvre leurs stratégies respectives dans un environnement de vente hautement concurrentiel.»

La société torontoise, plus grand actionnaire des Compagnies Loblaw (TSX:L), a affiché un bénéfice net de 286 millions $ au plus récent trimestre, incluant 58 millions $ tiré d'activités non poursuivies.

Le bénéfice des activités poursuivies s'est établi à 171 millions $, en hausse par rapport à celui de 156 millions $ de la même période l'an dernier, mais le bénéfice ajusté des activités poursuivies a chuté à 1,38 $ par action, en baisse comparativement à celui de 1,47 $ par action de l'année précédente.

Weston Foods, qui détient une des plus grandes entreprises canadiennes de boulangerie, a souffert du recul de ses activités de pâte surgelée et de la croissance de ses coûts, ce qui a été partiellement contrebalancé par une hausse de sa capacité manufacturière et une augmentation des prix de vente.

Le résultat du troisième trimestre a été négativement influencé par un recul du segment du détail, partiellement contrebalancé par des améliorations dans celui des services financiers, qui comprend les services bancaires Choix du président.

Le bénéfice ajusté par action de George Weston s'est établi 7 cents en deçà des prévisions de 1,45 $ par action des analystes interrogés par Thomson Reuters.

Les ventes d'ensemble ont grimpé de 2,1 pour cent pour atteindre 10,38 milliards $, principalement grâce à Loblaw, tandis que 562 millions $ provenaient de Weston Foods. À la même période l'an dernier, George Weston avait affiché un chiffre d'affaires consolidé de 10,16 milliards $, dont 541 millions $ attribuables à Weston Foods.

Les résultats du plus récent trimestre comprennent plusieurs transactions pour George Weston et Loblaw.

Loblaw a essaimé son portefeuille immobilier pour en faire une entité inscrite en Bourse, Propriété de choix (TSX:CHP.UN) au cours de l'été. Loblaw et Weston en restent les propriétaires majoritaires.

Entre-temps, les actionnaires de Shoppers Drug Mart (TSX:SC) ont voté en faveur d'une acquisition amicale de 12,4 milliards $ aux mains des Compagnies Loblaw, dans le cadre d'une offre en espèces et en actions annoncée en juillet.

Cette entente conservera la bannière Shoppers — Pharmaprix au Québec — et la chaîne de pharmacies sera exploitée comme une division séparée de Loblaw.

Dans le cadre du financement de cette transaction, George Weston a accepté d'acheter environ 500 millions $ en actions ordinaires additionnelles de Loblaw.

Weston Foods a indiqué mardi s'attendre à une croissance modérée de ses ventes pour le quatrième trimestre.

«La pression sur les marges d'exploitation ajustées au quatrième trimestre devrait être semblable à celle connue au troisième trimestre de 2013», a expliqué la société. Pour sa part, Loblaw s'attend à ce que son bénéfice d'exploitation ajusté pour l'ensemble de l'exercice soit stable par rapport à celui de l'an dernier.

L'action de George Weston cédait mardi après-midi 30 cents à la Bourse de Toronto, pour s'échanger à 81,15 $.