NOUVELLES
19/11/2013 09:22 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

La Sardaigne est dévastée par une tempête qui a fait au moins 17 morts

ROME - Au moins 17 personnes ont été tuées mardi quand une tempête soudaine a dévasté l'île italienne de la Sardaigne.

Des ponts et des voitures ont aussi été emportés par de puissantes crues.

Le premier ministre italien Enrico Letta a proclamé un état d'urgence et mis de côté 20 millions d'euros (28,2 millions $ CAN) en aide d'urgence. Il a indiqué que la priorité doit être de rejoindre les régions isolées, de retrouver les disparus et de venir en aide aux sinistrés.

M. Letta s'est ensuite rendu sur l'île, où il a rencontré des victimes de la tempête.

L'île, qui est très populaire auprès des touristes et des vedettes en été, a reçu près de 45 centimètres de pluie en 24 heures lundi, soit la moitié de ses précipitations annuelles normales.

Le directeur de la protection civile italienne, Franco Gabrielli, a prévenu que le bilan risque de s'alourdir au fur et à mesure que les secouristes rejoindront des secteurs isolés où des maisons ont été englouties.

Le pape François a diffusé sur Twitter un message dans lequel il se dit «profondément troublé par la tragédie horrible qui touche la Sardaigne» Il a demandé aux fidèles de prier pour les victimes, «surtout pour les enfants».

Les déplacements ont été freinés par des rivières transformées en torrents de boue qui ont submergé plusieurs grandes artères, dont un tunnel qui mène à la ville d'Olbia.

Le maire d'Olbia, Gianni Giovannelli, a indiqué que la ville a été détruite par une tempête «apocalyptique», qui a emporté des ponts et vu le niveau de l'eau grimper de trois mètres en certains endroits. Il a déclaré que la pluie avait la férocité d'une «bombe d'eau».

M. Gabrielli s'est porté à la défense du système d'alerte de son agence, qui avait indiqué un risque «élevé» de tempête pour la Sardaigne, soit le niveau le plus élevé possible. Il a rappelé que certains ont décidé de faire fi des avis d'évacuation et que rien n'aurait pu prédire un tel degré de dévastation.

Le gouverneur de la Sardaigne, Ugo Cappellacci, a révélé que les 17 victimes comprennent une famille de quatre personnes dans la ville d'Arzachena. Un policier qui escortait une ambulance a aussi été tué par l'effondrement d'un pont à Dorgali, tandis que trois personnes ont perdu la vie à Gallura quand leur voiture a été emportée par le courant, là aussi après l'effondrement d'un pont.¸

La Sardaigne est la deuxième plus grande île de la Méditérranée et une des régions autonomes de l'Italie. La côte est connue pour ses plages exceptionnelles, l'intérieur pour ses moutons et sa vie rurale, et les Sardes pour leur longévité exceptionnelle.

D'autres secteurs de l'Italie ont aussi été touchés par des pluies abondantes mardi, notamment la capitale, Rome, et Venise plus au nord, où résidants et touristes ont eu besoin de bottes pour visiter une place Saint-Marc recouverte d'eau.