NOUVELLES
19/11/2013 11:07 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

La santé cardiovasculaire des enfants est en déclin à travers le monde

MONTRÉAL - La santé cardiovasculaire des enfants est en déclin à travers le monde, a prévenu mardi un chercheur australien, avant de préciser que les enfants d'aujourd'hui sont incapables de courir aussi loin ou aussi vite que leurs parents.

Le chercheur Grant Tomkinson a ajouté que les jeunes qui ne sont pas en forme aujourd'hui sont plus susceptibles de souffrir de problèmes de santé, comme les maladies cardiaques, plus tard.

M. Tomkinson et ses collègues ont analysé 50 études réalisées entre 1964 et 2010 et qui portaient sur la capacité de course des enfants. Ces études englobaient quelque 25 millions d'enfants âgés de 9 à 17 ans et provenant de 28 pays. Elles analysaient leur santé cardiovasculaire en mesurant quelle distance les enfants pouvaient parcourir à la course en un temps donné ou combien de temps il leur fallait pour parcourir une distance précise. Les tests duraient normalement de 5 à 15 minutes ou couvraient une distance de 1 à 3 kilomètres.

L'endurance cardiovasculaire a nettement chuté pendant cette période de 46 ans. Des changements ont été notés autant pour les garçons que pour les filles, dans tous les groupes d'âge et dans tous les pays.

Les scientifiques ont notamment établi que l'endurance a glissé, en moyenne, de 5 pour cent chaque décennie. Les jeunes d'aujourd'hui sont 15 pour cent moins en santé, d'un point de vue cardiovasculaire, que ne l'étaient leurs parents au même âge. Les enfants d'aujourd'hui mettent aussi environ une minute et demie de plus à courir une distance de 1,6 kilomètre que ne le faisaient les jeunes il y a 30 ans.

M. Tomkinson a indiqué que ce déclin est probablement dû à des facteurs sociaux, comportementaux, physiques, psychosociaux et physiologiques. Il a ajouté que jusqu'à 60 pour cent du déclin de l'endurance à la course est attribuable à l'augmentation du poids des enfants.

M. Tomkinson a répété que les enfants ont besoin de 60 minutes d'activité physique vigoureuse par jour. Ils devraient pratiquer des sports qui sollicitent les principaux muscles du corps, comme la course, la natation et le cyclisme.

Les résultats de cette étude ont été présentés lors d'un congrès de l'American Heart Association.