NOUVELLES
18/11/2013 12:05 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Messi pourrait être le propre artisan de ses malheurs, selon son ancien soigneur

MADRID - Lionel Messi semble se blesser plus souvent qu'à son tour récemment et il pourrait être le seul à blâmer pour ses malheurs.

Le quadruple joueur de l'année s'est blessé à la cuisse gauche lors d'un match du FC Barcelone, le 10 novembre, et il sera indisponible pendant six à huit semaines, ce qui le gardera à l'écart de la compétition jusqu'après Noël.

«C'est un enfant qui ne sait pas comment faire attention à lui-même parce qu'il est tellement passionné pour ce sport. Quelqu'un doit fixer des limites pour lui, a précisé le soigneur Fernando Signorini, qui a travaillé en étroite collaboration avec Messi.

«Il est assuré d'avoir des problèmes en raison de sa façon d'être. C'est très bien d'avoir un contrat pour jouer mais le joueur doit aussi savoir quand s'arrêter, a ajouté Signorini. Et comme il n'y parvient pas seul, quelqu'un dans les coulisses doit comprendre qu'il a besoin d'être raisonné.»

Avant sa plus récente blessure, Messi a dit qu'il n'avait pas encore récupéré à 100 pour cent de la précédente. Mais la semaine dernière, c'était la dernière occasion d'obtenir des votes pour le titre de joueur par excellence en 2013, de sorte que Messi a joué avec l'espoir de gagner un cinquième titre consécutif de Ballon d'or.

Signorini, qui a également travaillé comme entraîneur personnel de Diego Maradona lors des belles années de l'Argentin, était l'entraîneur de Messi au sein de l'équipe d'Argentine, mais a il quitté l'équipe nationale après le départ de Maradona comme entraîneur. Signorini a déclaré que Messi et Maradona partagent la même passion obsessionnelle pour le sport qui entre en conflit avec les engagements irréalistes de leurs clubs et le calendrier des matchs internationaux.

Pour Messi, qui a disputé presque tous les matchs ces cinq dernières saisons, cette surutilisation a peut-être eu des conséquences néfastes.

«Il a besoin d'avoir confiance aux gens qui prennent soin de lui, en particulier des personnes à Barcelona qui sont chargés de l'aider à atteindre les sommets, a déclaré Signorini. Mais le joueur doit aussi savoir quand s'arrêter et prendre une pause. Il doit savoir écouter, car c'est une personne intelligente.»

Messi a toutefois prévenu qu'il ne voulait pas établir de limite à son temps de jeu.

«Aussi longtemps que je me sens assez bien, je jouerai quand c'est nécessaire, a déclaré Messi dans un article publié dans le quotidien sportif argentin Ole. Je n'ai pas besoin de fixer des limites. Il n'est pas nécessaire de chercher des choses qui n'existent pas. Mon plan est de jouer à nouveau quand mon corps sera prêt à le faire.»

Les craintes de blessures ont augmenté depuis que l'ancien entraîneur de Barcelone Pep Guardiola a quitté l'équipe à l'issue de la saison 2011-12. Un Messi en santé a aidé Barcelone à remporter 16 trophées depuis 2009, dont quatre championnats de ligue et deux titres en Ligue des champions.

«Messi doit beaucoup à Guardiola. Sa personnalité obsessionnelle a aidé à mettre de l'ordre dans la vie de Messie et il a obtenu le meilleur de lui», a déclaré Sebastian Fest, co-auteur avec l'ancien journaliste de l'Équipe Alexandre Juillard du livre «Le mystère Messi».

Messi, qui avait des antécédents de blessures avec l'ancien entraîneur Frank Rijkaard, a amélioré son alimentation et ses habitudes à l'extérieur du terrain, et son jeu s'est amélioré. De plus, le médecin Juan Brau a voyagé avec lui à temps plein, y compris quand il a joué pour l'équipe d'Argentine.

«Au début, il a même (Guardiola) tenté de réguler son temps de jeu (de Messi), pour éviter qu'il joue autant, et c'est à partir de là que leur relation s'est détériorée, a déclaré Fest. Messi lui disait: 'Vous ne comprenez pas, je dois jouer, toujours.' Et quand Guardiola ne le faisait pas jouer, parfois il ne se présentait pas à l'entraînement.»

Si Guardiola a initialement trouvé un terrain d'entente avec Messi, vers la fin du séjour de l'entraîneur leur relation s'est détériorée au point où les deux ne se parlaient plus, selon le livre.