NOUVELLES
18/11/2013 04:07 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Ilya Bryzgalov espère montrer qu'il a sa place dans la LNH avec les Oilers

EDMONTON - Ilya Bryzgalov a savouré les cinq mois qu'il a passés avec sa famille, loin des exigences du hockey professionnel, mais il s'est amené à Edmonton lundi en espérant prouver qu'il a sa place dans la LNH.

Le gardien russe de 33 ans a signé un contrat d'un an d'une valeur de 2 millions $ US avec les Oilers, plus tôt ce mois-ci, après que les Flyers de Philadelphie eurent racheté les sept dernières années de son contrat de neuf années d'une valeur de 51 millions $ en juin.

Après sa première séance d'entraînement avec les Oilers, le vétéran de huit campagnes dans la LNH n'a pas voulu dire s'il est en bonne forme.

«Je ne patine que depuis une semaine et nous sommes en plein travail, mais il faudra y aller au jour le jour, a-t-il déclaré. Ce n'est pas seulement de mon ressort, cela dépend de l'entraîneur aussi.»

Il a dit avoir connu une bonne séance d'entraînement, mais il a reconnu qu'il lui faudra un certain temps avant qu'il ne s'adapte à nouveau à la vitesse du jeu dans la LNH, lui qui n'a eu droit qu'à deux rencontres avec les Barons d'Oklahoma City dans la Ligue américaine avant de s'amener à Edmonton. Il a accordé cinq buts en 25 tirs à son premier match, puis un but en 25 tirs à sa deuxième sortie avec le club-école des Oilers.

«Le premier match, je me sentais un peu maladroit, je n'étais pas à l'aise en voyant les joueurs patiner devant moi, a-t-il dit. Je me suis mieux senti à mon deuxième match. Si tu veux jouer, tu dois continuer de prouver que tu es assez bon. Il faut le prouver à chaque jour.»

L'entraîneur des Oilers Dallas Eakins n'a pas encore décidé à quel moment Bryzgalov pourrait jouer, affirmant que cela dépendra de deux facteurs: sa condition physique et le niveau de jeu de Devan Dubnyk.

«Je serai à l'aise quand il sera à l'aise, a dit Eakins de Bryzgalov. Cela dépendra en bonne partie si Dubnyk peut continuer au même rythme qu'à l'heure actuelle. S'il met l'adversaire en échec, c'est lui qui aura droit au filet.»

Eakins entend discuter avec Bryzgalov à tous les jours pour évaluer où le vétéran gardien en est.

«Il a de l'expérience, il connaît son corps. Et quand il sera prêt, il va le savoir, a noté Eakins. S'il veut disputer le prochain match, alors je vais en tenir compte.»

À propos du rachat de son contrat par les Flyers, Bryzgalov a affirmé que ça n'a pas été tellement difficile à accepter.

«Pas du tout, a-t-il dit. C'est hors de mon contrôle s'ils décident de faire ça. Je dois l'accepter et aller de l'avant. J'ai bien apprécié passer autant de temps avec ma famille, c'est quelque chose qui n'arrive pas souvent.»

Les Oilers ont inscrit le nom du gardien Jason LaBarbera au ballottage afin de faire de la place à Bryzgalov au sein de leur formation.