NOUVELLES
18/11/2013 03:57 EST | Actualisé 17/01/2014 05:12 EST

Hollande plaide pour Jérusalem comme capitale d'Israël et de Palestine

En tournée au Proche-Orient, le président français, François Hollande, a appelé lundi devant le Parlement israélien à faire de Jérusalem la capitale des deux États israélien et palestinien.

Par ailleurs, s'adressant au premier ministre israélien présent à la Knesset, M. Hollande a déclaré que la colonisation devait cesser, faisant référence aux territoires occupés depuis 1967.

Le président Hollande a aussitôt exhorté le président palestinien Mahmoud Abbas, qui l'a reçu plus tôt à Ramallah, en Cisjordanie, à « faire des gestes », pour permettre la conclusion d'un accord de paix avec Israël.

Sans donner plus de détails, M. Hollande a également appelé les Palestiniens à faire preuve de « réalisme sur tous les sujets ».

Moins d'une demi-heure plus tôt, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, lançait une invitation au président de l'Autorité palestinienne à venir à la Knesset pour reconnaître Israël en tant qu'État juif.

« Brisons la glace, venez à la Knesset, je viendrai à Ramallah », a-t-il déclaré devant le président français.

Le gouvernement israélien a exigé à plusieurs reprises que les Palestiniens reconnaissent « Israël comme l'État du peuple juif », mais les dirigeants palestiniens ont toujours rejeté cette revendication, la considérant comme une demande de renonciation du « droit au retour » des réfugiés palestiniens.