NOUVELLES
17/11/2013 11:06 EST | Actualisé 17/01/2014 05:12 EST

Un homme ayant fait une opération dentaire illégale s'est rendu aux policiers

TORONTO - Un homme de la Colombie-Britannique qui a été surnommé le «Dentiste de la chambre à coucher», après avoir opéré un cabinet de dentiste illégal dans la chambre à coucher d'une maison près de Vancouver, s'est livré aux autorités policières de Toronto.

Tung Sheng (David) Wu s'est rendu à la police samedi, et doit comparaître en cour, lundi, pour une audience sur la libération sous caution, ont précisé les autorités policières torontoises dans un communiqué.

L'homme de 62 ans a été condamné pour outrage au tribunal et s'est vu imposer une peine de trois mois de prison pour avoir ignoré une ordonnance préalable de ne pas pratiquer la dentisterie sans permis, mais les dirigeants du College of Dental Surgeons de la Colombie-Britannique avaient été incapables de le retracer. Wu avait été reconnu coupable par contumace et n'a pas répondu aux allégations du collège.

Les responsables du collège ont découvert une opération dentaire illégale à Burnaby, en mai dernier. Ils ont fait fermer la clinique et suggéré à des centaines de patients de subir des tests pour détecter des maladies transmissibles par le sang, telles l'hépatite ainsi que le VIH.

En 2003, un tribunal avait ordonné à Wu de cesser de pratiquer la dentisterie sans permis, mais le juge Austin Cullen, de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a conclu que Wu n'avait pas respecté l'ordonnance.

En plus de la peine de prison, Wu a été sommé de payer les frais juridiques du Collège, qui s'élèvent jusqu'à maintenant à plus de 140 000$.

Les responsables du collège croient que Wu a traité plus de 450 clients.