Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un faux dentiste se rend à la police de Toronto

Un dentiste qui exerçait en Colombie-Britannique et faisait l'objet d'un mandat d'arrêt national depuis le mois d'août s'est rendu de son plein gré, samedi, à la police de Toronto.

Tung Sheng (David) Wu, 62 ans, doit comparaître devant la Cour supérieure, aujourd'hui, pour son enquête sur remise en liberté.

« On n'a eu aucun préavis », a déclaré le sergent Gerry Heaney de la police torontoise. « Il s'est simplement présenté au comptoir et a dit qu'il était recherché par la police en Colombie-Britannique ».

D'après le sergent, M. Wu aurait suivi le conseil de son avocat.

David Wu est accusé d'avoir ouvert un cabinet dentaire illégal dans sa maison à Burnaby. Il a été condamné à trois mois de prison pour avoir ignoré un ordre de la cour de fermer son cabinet.

Le Collège des chirurgiens-dentistes de la Colombie-Britannique, appuyé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), a fermé sa clinique en mai dernier, et constaté lors d'une perquisition que M. Wu pratiquait dans des conditions insalubres.

La découverte a incité la régie de la santé de la Vallée-du-Fraser à demander à tous les clients de David Wu de se faire tester pour l'hépatite A et B, ainsi que pour le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.