NOUVELLES
17/11/2013 07:47 EST | Actualisé 17/01/2014 05:12 EST

Plusieurs attaques en Irak font 20 morts et des dizaines de blessés

BAGDAD - De nombreux assauts perpétrés à travers l'Irak dimanche ont fait un total de 20 morts, ont rapporté les autorités, alors que des hommes armés ont attaqué le chef d'une milice et que des bombes ont ciblé des policiers et des civils.

Dans le Nouveau-Bagdad, un quartier de l'est de la capitale, une voiture piégée stationnée a manqué une patrouille policière mais a tué trois civils et blessé 10 autres.

Dans le quartier Sadr City, aussi dans l'est de Bagdad, une autre attaque à la voiture piégée a fait un mort et 11 blessés.

Une bombe a explosé dans un quartier commercial de la banlieue sud de Bagdad, à Radwaniyah, faisant cette fois trois morts et 10 blessés parmi les civils, ont rapporté différentes autorités.

À Tarmiyah, à environ 50 kilomètres au nord de Bagdad, deux soldats en service sont morts et cinq ont été blessés lorsqu'une bombe a explosé près d'eux.

À l'aube, dimanche, des militants ont attaqué le chef local d'une milice sunnite progouvernementale et anti-Al Qaïda, dans sa maison de Madain, à 20 kilomètres au sud de la capitale. Son frère a été tué et un garde, blessé. Deux militants ont été tués et deux autres, blessés dans les affrontements. Le mouvement Sahwa a été formé par les forces américaines en 2007 pour aider à combattre les insurgés durant la guerre en Irak. Ils sont depuis devenus une cible des sunnites radicaux qui les considèrent comme des traîtres.

À Dora, un quartier du sud de Bagdad, une voiture piégée a explosé dans un marché de légumes, faisant trois morts et 12 blessés, a rapporté la police.

Une bombe a explosé dans une salle d'exposition de voitures dans la banlieue est de Bagdad, faisant cette fois quatre morts et 11 blessés.

Trois autres civils sont morts et 11 ont été blessés quand une voiture piégée a explosé près de magasins d'alcool dans le quartier central de Karrada.

Les attaques meurtrières ont atteint un rythme jamais vu depuis 2008 en Irak. Les attaques de dimanche portent à 67 le bilan des morts en novembre, selon le décompte de l'Associated Press. Plus de 5500 personnes ont été tuées depuis avril, selon l'ONU.