Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Pakistan veut poursuivre Musharraf pour trahison

Le ministre pakistanais de l'Intérieur a annoncé, dimanche, que son gouvernement avait l'intention de traduire l'ancien président Pervez Musharraf en justice pour trahison.

Chaudhry Nizar Ali Khan a précisé que M. Musharraf serait accusé en vertu de l'article 6 de la Constitution pour avoir décrété l'État d'urgence en 2007 et suspendu la Constitution.

Selon M. Khan, le gouvernement compte envoyer une lettre à la Cour suprême, lundi, afin de lui demander de lancer les procédures judiciaires.

Pervez Musharraf serait le premier dirigeant militaire à être jugé pour trahison dans un pays qui a connu trois coups d'État en 66 ans d'histoire.

S'il est reconnu coupable, M. Musharraf pourrait être condamné à mort ou à la prison à vie.

Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.