Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Manifestation contre les sables bitumineux et le projet d'oléoduc de TransCanada

Environ 250 personnes ont manifesté samedi après-midi devant l'Assemblée nationale pour protester contre le projet d'oléoduc de TransCanada, qui prévoit transporter du pétrole de l'Ouest canadien jusqu'au Nouveau-Brunswick en passant par le Québec.

Les groupes Stop Oléoduc Portneuf-Saint-Augustin et Stop Oléoduc Capitale-Nationale craignent les répercussions négatives du projet de TransCanada. La pétrolière souhaite faire passer son oléoduc sur le territoire des municipalités de Portneuf et de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Christian Simard, directeur général de Nature Québec et porte-parole de la manifestation, a tenu à dénoncer vivement le projet de TransCanada, qui est destiné, selon lui, à « trouver des marchés à l'exploitation des sables bitumineux, qui sont particulièrement polluants et générateurs de GES. »

Les manifestants ont aussi protesté contre les projets de loi C-45 et C-38, qui, de leur avis, affaiblissent les lois environnementales.

Des rassemblements comme celui qui se tenait à Québec samedi ont également eu lieu dans quelque 120 villes et communautés au pays.

Les manifestations de samedi se déroulaient à l'occasion de la Journée nationale d'action pour défendre le climat.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.