NOUVELLES
16/11/2013 12:20 EST | Actualisé 16/01/2014 05:12 EST

Défendre la coupe dans son royaume

La générale avant l'ultime match. Le Rouge et Or s'est qualifié pour la finale de la Coupe Vanier samedi, grâce une victoire de 48-21 contre les Mounties de Mount Allison.

Un texte de Mathieu D'Amours Twitter Courriel

Les enfants chéris de Québec auront donc la chance de remporter une deuxième finale canadienne d'affilée, et ce, au stade Telus de l'Université Laval.

Les Mounties représentaient le dernier obstacle à franchir. Et ils se sont avérés une proie relativement facile, du moins, en début de match à Sackville, au Nouveau-Brunswick.

Le premier quart, tout à l'avantage de Laval, s'est conclu au terme de trois majeurs, dont deux par une course de Pascal Lochard à la porte des buts.

Menés 0-21, les Mounties ont progressé par la passe et se sont finalement inscrits au pointage au deuxième quart.

Brandon Leyh a rejoint Troy Trentham sur 20 verges pour réduire l'écart.

Loin d'être intimidée par cette réplique, la machine lavalloise a poursuivi sa domination.

Lochard a réussi son troisième majeur du match, le dernier des siens avant la fin de la demie. À 30-7, l'écart était déjà insurmontable pour Mount Allison...

Duel aérien

Les deux quarts se sont distingués après la pause. Alex Skinner, d'abord, a creusé l'écart à 30 points grâce à une petite passe voilée à Maxime Boutin. Ce dernier a parcouru près de 80 verges pour le touché.

Toutefois, les Mounties ont profité de certaines brèches dans le jeu défensif lavallois. Brandon Leyh a lancé deux passes de touché dans cette seconde partie de la rencontre. Il a terminé sa journée de travail avec des gains de 260 verges et 3 majeurs.

Le Rouge et Or, déjà infligé par de nombreux blessés tout au long de la saison, a vu Pascal Lochard tomber au combat. Lochard, véritable locomotive de l'attaque au sol, s'est blessé au genou gauche au troisième quart et n'est pas revenu dans le match. Cependant, on parlait davantage d'un retrait par mesure préventive que d'une blessure sérieuse.

Les unités spéciales, silencieuses depuis le début du match, ont retourné un botté sur plus de 60 verges au dernier quart, pour agrémenter une victoire qui ne faisait déjà plus aucun doute.

Avec ce gain, son premier en éliminatoires dans les Maritimes, le Rouge et Or met la main sur la Coupe Uteck, emblème de la suprématie footballistique de l'est du Canada.

Troisième quart difficile

Avec une avance de 27 points après une demie, les hommes de Glen Constantin ont levé le pied et ont permis aux Mounties de remonter tranquillement la pente.

« Le processus ne s'est pas passé comme on le voulait, a avoué le porteur de ballon Pascal Lochard. On a commencé en lion... trop de pénalités ici et là. On a eu un troisième quart désastreux. »

L'entraîneur a toutefois regroupé ses troupes après ces 15 minutes en demi-teinte. Son message était on ne peut plus clair.

« Les mots d'ordre étaient de continuer à pousser, que ce qu'on venait de faire n'était pas assez bon, a souligné Skinner, qui a réussi 18 de ses 26 tentatives de passes, en plus de 2 touchés. On s'est assis un peu sur les talons avec notre grande marge. On était un peu lâches dans notre exécution. »

« Il fallait attaquer le quatrième quart. On ne voulait pas juste aller à la Coupe Vanier, on voulait le mériter », a ajouté le joueur de ligne offensive Danny Groulx.

Les 575 verges de gain du Rouge et Or démontrent à quel point les joueurs lavallois étaient déterminés à défendre leur titre.

Et c'est avec l'appui de ses partisans que l'Université Laval prendra part à sa quatrième finale de la Coupe Vanier de suite, une première dans l'histoire canadienne.

Le Rouge et Or affrontera les Dinos de l'Université de Calgary.