NOUVELLES
16/11/2013 05:16 EST | Actualisé 16/01/2014 05:12 EST

49ers-Saints: le dénouement pourrait être important pour l'avantage du terrain

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Le demi de sûreté Malcolm Jenkins, des Saints, ne porte pas trop d'attention à ceux qui critiquent le quart des Niners Colin Kaepernick pour ses sacs subis et des passes risquées, ces derniers temps.

«La saison dernière ce gars-là a amené son équipe au Super Bowl, mais il ne peut pas être phénoménal à tous les matches, a dit Jenkins, dont le club se prépare à recevoir San Francisco, dimanche. Il reste qu'il peut vous faire mal à tout moment.»

Kaepernick n'a récolté que 91 verges aériennes en plus de subir six sacs, dimanche dernier, quand les siens ont été battus 10-9 par les Panthers, à domicile.

Les Saints (7-2) sont au premier rang dans le Sud de la Nationale, avec un gain de plus que les Niners (6-3) au classement général de la Nationale.

«Ils sont clairement une machine très bien rodée à l'attaque, a dit l'entraîneur des 49ers, Jim Harbaugh. Et en défense aussi... ils arrêtent souvent l'adversaire et ils causent beaucoup de revirements.»

Au niveau de la défense globale, les Niners sont sixièmes et les Saints septièmes. Le groupe de Harbaugh concède en moyenne 17,2 points par match, comparés aux 18,1 alloués par les Saints.

Les 49ers se débrouillent assez bien contre la course (12e rang, 105,1 verges par match), tandis que les Saints ont des ennuis à ce niveau (23e place, 117,7 verges).

Le demi offensif Frank Gore et le reste de l'attaque des Niners devront contrôler le ballon pour aider la défense à contrer Drew Brees, qui est deuxième de la NFL pour les verges par la passe (3064) et les touchés de cette façon (25).

Les Saints ont une fiche de 5-0 au Superdome cette saison, et aussi de 4-0 lors de matches éliminatoires à domicile depuis 2006. Cela met en lumière l'importance de ce match au niveau de qui aura l'avantage du terrain, au-delà de la saison régulière.

«Je parle avec des gars un peu partout dans la ligue, et ils ne veulent pas avoir à venir jouer ici plus tard, quand l'enjeu sera encore plus gros», a confié le garde Jahri Evans, des Saints.