NOUVELLES
15/11/2013 06:23 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Une rencontre du Conseil de la Fédération à Toronto pour discuter des pensions

TORONTO - Les premiers ministres des provinces et des territoires ont rendez-vous à Toronto, ce vendredi, pour la rencontre automnale du Conseil de la fédération.

La priorité de l'hôtesse, Kathleen Wynne, est de favoriser une réforme du Régime de pensions du Canada.

Elle soutient qu'une énorme crise financière est prévisible advenant le cas où rien n'est fait dans ce dossier.

Les gouvernements de Terre-Neuve-et-Labrador et de l'Île-du-Prince-Édouard militent également pour obtenir des modifications au régime afin de faire passer les contributions maximales de 2356,20 à 4681,20 $ et pour gonfler les bénéfices annuels les plus élevés de 12 150 à 23 400$.

Cependant, il existe une certaine résistance face à ces suggestions en Nouvelle-Écosse, en Alberta et à Ottawa.

Les détracteurs de ces propositions font valoir que des hausses des primes auraient le même effet qu'une augmentation de l'imposition des entreprises et qu'elles pourraient donc entraîner des compressions.

Le Régime de pensions du Canada n'est pas le seul sujet à l'ordre du jour à Toronto.

Les premiers ministres des provinces et des territoires veulent profiter de leur réunion pour exiger plus de flexibilité de la part du fédéral par rapport à la subvention canadienne pour l'emploi.

Ils entendent également traiter de la mise en place d'un éventuel système de supervision des trains transportant des matières dangereuses et d'un resserrement des règles relatives aux assurances.

La première ministre québécoise Pauline Marois soutient que de pareilles mesures auraient pu contribuer à prévenir le déraillement meurtrier de Lac-Mégantic qui avait entraîné la mort de 47 personnes.