NOUVELLES
15/11/2013 08:58 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Saputo riposte et bonifie son offre pour l'entreprise australienne Warrnambool

MONTRÉAL - Saputo (TSX:SAP) a riposté vendredi en majorant son offre visant à mettre la main sur l'entreprise australienne Warrnambool Cheese & Butter Factory, qui est également convoitée par des producteurs laitiers déjà établis dans ce pays.

L'offre de la multinationale montréalaise passe maintenant à 9 $ AU l'action, ce qui représente une majoration de 12,5 pour cent, en plus d'être inconditionnelle, puisqu'elle a reçu l'aval du gouvernement australien. Le montant de la transaction, si elle devait aller de l'avant, pourrait s'élever à 499 millions $.

La proposition de Murray Goulburn Co-operative, le plus important rival de Saputo dans ce dossier, est également de 9 $ l'action, mais avec certaines conditions.

Le conseil de Warrnambool aurait également réaffirmé sa recommandation unanime aux actionnaires de l'entreprise d'accepter la proposition de la société montréalaise.

Murray Goulburn ainsi qu'une coopérative laitière australienne, Bega Cheese, qui détiennent respectivement 18 pour cent et 17 pour cent de Warrnambool, tentent d'empêcher Saputo de réaliser une acquisition en Australie.

Plus tôt cette semaine Murray Goulburn avait bonifié son offre à 9 $ par action. Saputo offrait à ce moment 8,00 $ AU par action de Warrnambool. Bega Cheese avait aussi fait de même en déposant une offre finale de 8,68 $ AU en espèces et en actions.

La première offre de Saputo, déposée il y a environ un mois, était de 7 $ l'action, pour un total de 450 millions $ CAN, incluant la dette de Warrnambool.

Afin d'aller de l'avant, si sa proposition devait être acceptée, Murray Goulburn aurait besoin de l'approbation des autorités réglementaires de la concurrence en Australie parce qu'une telle transaction lui donnerait le contrôle de plus de 40 pour cent du marché du pays.

Même si Saputo a bonifié son offre pour tenter de mettre la main sur Warrnambool, rien ne garantit que la transaction se réalisera.

«Il faudra voir si ce sera assez», affirme l'analyste Irene Nattel, de RBC marchés des capitaux, dans une note envoyée par courriel.

Elle rappelle cependant que certains éléments favorisent Saputo.

«Les propositions de Saputo sont les seules qui ont obtenu le feu vert du conseil de Warrnambool ainsi que du gouvernement australien», ajoute Mme Nattel.

De son côté, Keith Howlett, de Desjardins valeurs mobilières, a estimé que cette nouvelle offre démontrait que «Saputo était prêt à concurrencer les joueurs locaux en Australie» afin d'atteindre son objectif.

Saputo n'a pas répondu aux questions concernant sa nouvelle offre à l'endroit de Warrnambool.

Toutefois, la semaine dernière, le président du fromager québécois, Lino Saputo Jr., avait affirmé que l'acquisition de Warrnambool, si elle devait se concrétiser, pourrait procurer un avantage stratégique à l'entreprise auprès des marchés émergents.

En marge du dévoilement des résultats trimestriels, il avait rappelé que l'Australie était le troisième exportateur mondial de produits laitiers, derrière l'Union européenne ainsi que la Nouvelle-Zélande.

Pour M. Saputo Jr., l'Australie représente clairement un avantage géographique auprès de plusieurs marchés émergents, dont l'Asie.

L'action de Saputo s'est appréciée vendredi de 38 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 49,08 $.