NOUVELLES
15/11/2013 11:15 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Les corps de 18 personnes sont retrouvés dans des fosses communes au Mexique

MEXICO - Des enquêteurs ont découvert les corps de 18 personnes dans l'ouest du Mexique après avoir interrogé une vingtaine de policiers qui ont admis avoir travaillé avec les cartels de la drogue et mené des agents vers plusieurs fosses communes, a confié un responsable vendredi.

Selon d'autres responsables, de nouvelles dépouilles pourraient être retrouvées alors que les autorités procédaient à l'excavation de huit fosses communes. Certaines des victimes avaient été muselées et leurs corps affichaient des traces de torture. L'un des corps retrouvés était celui d'une femme, a confié un officiel du bureau fédéral des procureurs, qui s'est exprimé sous le sceau de la confidentialité car il n'était pas autorisé à parler avec les médias.

Les autorités n'ont pas précisé l'identité des victimes, pas plus que les motifs de ces meurtres, mais la région près de la frontière entre les États de Jalisco et de Michoacan est le théâtre d'une guerre de territoire entre les Chevaliers de Templar et la Nouvelle Génération, deux cartels de drogue.

Les charniers se trouvaient à La Barca, dans un secteur isolé près du lac Chapala, un endroit populaire auprès des touristes et des retraités américains.

Ces macabres découvertes surviennent au moment où le gouvernement travaille vigoureusement afin d'enrayer la violence à Michoacan, où les résidants ont formé des groupes d'auto-défense pour combattre les Chevaliers de Templar, un gang pseudo-religieux.

Le président mexicain Enrique Pena Nieto affirme que le nombre d'homicides est à la baisse, malgré le fait que l'État de Michoacan est confronté à un niveau d'attaques sans précédent. À la fin d'octobre, des membres du gang ont provoqué la fermeture d'installations électriques dans l'État, laissant des centaines de milliers de personnes dans le noir.

La découverte des fosses commune fait suite à la capture de 22 policiers de trois autres hommes soupçonnés d'être impliqués dans les disparitions de deux enquêteurs fédéraux. Les véhicules vides de l'unité dans lesquels les deux agents se déplaçaient ont été retrouvés calcinés, plus tôt en novembre.

Selon l'officiel qui s'est confié, les deux agents ne sont pas du nombre des personnes ayant été exhumées au cours des six derniers jours.