NOUVELLES
15/11/2013 12:58 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Le transport par train des granules de bois soulève l'inquiétude

Le président du Fonds mondial du patrimoine ferroviaire, Denis Allard, affirme que la voie ferrée du Canadien National (CN) située le long du boulevard Champlain n'est pas en mesure de supporter des wagons de granules de bois.

M. Allard soutient que le fer utilisé pour construire les rails est trop mince pour accueillir des charges très lourdes. Selon lui, une bonne partie du réseau ferroviaire devra être refaite en prévision de l'aménagement d'un terminal de granules de bois à l'anse au Foulon.

« Sur la voie du CN qui part de la gare de Sainte-Foy et qui descend au Foulon, il y a des segments de rail où le calibre du fer n'est que de 80 livres. 80 livres, ce n'est pas gros, c'est à peu près un pouce et demi de haut. C'est ce qu'il y a de plus petit », a-t-il expliqué.

L'administration portuaire et Arrimage Québec ont indiqué cette semaine que les granules de bois seront transportés chaque semaine dans trois convois de 25 wagons chacun.

Denis Allard juge que cette prévision est irréaliste et soulève avant tout des questions de sécurité. « Savez-vous combien ça coûte de refaire un passage à niveau? C'est un demi-million. Il va falloir refaire cinq passages à niveau. Les voies ferrées ont besoin d'être refaites à neuf. »

Le CN devrait réagir cet après-midi.