NOUVELLES
15/11/2013 02:46 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Le projet Rosia Montana coûtera 1,5 milliard $ US, affirme Gabriel Resources

TORONTO - La société ontarienne Gabriel Resources (TSX:GBU) a affirmé vendredi qu'il coûterait une somme estimée à 1,5 milliard $ US pour lancer la production du projet minier Rosia Montana, en Roumanie, et pour qu'il affiche des flux de trésorerie positifs.

Cela représente quelque 100 millions $ US de plus que l'estimation de 1,4 milliard $ US faite en octobre 2012, qui était elle-même supérieure au montant de 876 millions $ US précédemment avancé.

La firme de Toronto a fourni sa nouvelle estimation dans le rapport financier de son troisième trimestre, rendu public vendredi.

Le cours des actions de Gabriel Resources a plongé en raison de l'incertitude qui entoure le projet Rosia Montana, qui n'a toujours pas obtenu le feu vert des autorités en raison de son éventuel impact environnemental.

La société minière affirme que le projet pourra rapporter plus de 24 milliards $ US à l'économie roumaine et qu'il a obtenu l'appui de certains secteurs en raison de son potentiel en matière d'emploi.

Rosia Montana devrait être l'une des plus importantes mines d'or en Europe. Le projet est cependant controversé en raison de l'utilisation prévue de cyanure.

La mine compterait des ressources de 17,1 millions d'onces d'or et de 8,1 millions d'onces d'argent. Elle appartient à Rosia Montana Gold Corp., une société roumaine détenue dans une proportion de 81 pour cent par Gabriel Resources.

Gabriel Resources a annoncé vendredi avoir réalisé un bénéfice net de 2,1 millions $ au cours du troisième trimestre.

La société n'a pas déclaré de produits d'exploitation pour la période. Elle a cependant indiqué avoir reçu du gouvernement roumain l'équivalent de 4 millions $ en guise de remboursement, relativement à des questions d'impôts, de pénalités et d'intérêts.

À la Bourse de Toronto, vendredi, les actions de Gabriel Resources ont clôturé à 88 cents, en hausse de 2 cents par rapport à leur précédent cours de fermeture.