NOUVELLES
15/11/2013 06:47 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Desharnais, héros inattendu

Le Canadien n'avait toujours pas gagné en tirs de barrage cette saison. Ironiquement, il aura fallu un joueur embourbé dans une léthargie épouvantable et le gardien numéro 2 pour corriger la situation.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

David Desharnais a marqué en fusillade et le Canadien (10-8-2) l'a emporté 3-2 sur les Blue Jackets (6-10-3) à Columbus, vendredi.

Le Tricolore signe donc son premier gain de la saison en tirs de barrage. Dans de telles circonstances, les patineurs du CH n'avaient pas marqué en six tentatives avant le match. Et à voir Alex Galchenyuk, premier tireur du Canadien dans ce match, perdre la rondelle sans raison en s'exécutant, il était facile de croire que la guigne se poursuivrait.

Mais Desharnais a déjoué Curtis McElhinney avant de voir Peter Budaj réussir son troisième arrêt de la fusillade, cette fois aux dépens de Ryan Johansen. Juste avant, le gardien du CH avait réussi un arrêt coquet de la mitaine sur la salve d'Artem Anisimov.

Sur papier, Desharnais reste tout de même coincé à une passe en 18 matchs, mais le but gagnant crédité à sa fiche devrait lui enlever un poids inestimable des épaules.

Le Québécois n'avait pas connu une vilaine soirée avant son filet. Employé dans un quatrième trio en début de match, il a gagné des points auprès de son entraîneur en entraînant une punition à Ryan Murray en travaillant autour du filet.

Therrien lui a ensuite offert quelques présences aux côtés de Max Pacioretty et de Rene Bourque, de même qu'en avantage numérique. Il a notamment fait dévier un tir de Bourque sur le poteau, mais ses autres incursions offensives ne donnaient guère de résultats, symptôme d'un joueur en mal de confiance. On verra si le but victorieux l'aidera à prendre de l'assurance. En attendant, il lui aura au moins permis de regagner le coeur du maire de Montréal.

Le tournant Galchenyuk

Lars Eller, en avantage numérique, a créé l'égalité pour le Tricolore en période médiane. Le Danois a récupéré un retour de tir de Daniel Brière, qui venait lui-même d'en récupérer un après une frappe d'Andrei Markov. C'était un des 8 tirs du match pour le numéro 81, un sommet qu'il a partagé avec Pacioretty pour ce match.

C'est toutefois le but d'Alex Galchenyuk, inscrit avec huit secondes à écouler à la première période, qui a ramené le Tricolore dans le match. L'attaquant de 19 ans a profité d'une bévue de Fedor Tyutin pour s'amener seul devant Curtis McElhinney et réduire l'écart de moitié. Galchenyuk a permis aux siens de rentrer au vestiaire avec un brin d'optimisme après une séquence démoralisante.

En fin de première période, les Blue Jackets ont en effet marqué deux buts plus ou moins élégants. Budaj a d'abord cédé devant R.J. Umberger sur un tir faible, possiblement dévié.

Moins de deux minutes plus tard, Anisimov a doublé l'avance des Jackets en marquant sur un jeu des plus étranges. Aussi maladroit que Charlie Brown, Nikita Nikitin est tombé en plein visage en tentant un tir. David Savard, derrière lui, a repris la rondelle pour la diriger au filet et Daniel Brière l'a fait dévier dans les airs. Pendant ce temps, Douglas Murray poussait Jared Boll sur Budaj, hors d'équilibre. Au final, la rondelle a tranquillement traversé la ligne rouge, touchée par Anisimov.

Les Blue Jackets subissent un huitième revers à leurs neuf derniers matchs. Ils ne pourront certainement pas blâmer McElhinney, auteur de 38 arrêts.

Les Rangers en ville

De son côté, le Tricolore signe seulement un deuxième triomphe à ses sept dernières sorties, et maintient une fiche parfaite (5-0-0) contre les équipes de la Division métropolitaine.

Cette fiche sera rudement mise à l'épreuve dès samedi contre des Rangers qui ont bien meilleure mine qu'il y a deux semaines, lors du dernier duel entre les deux équipes. Les hommes d'Alain Vigneault présentent un dossier de 6-2-0 à leurs huit dernières sorties.

À noter

  • L'attaquant du Canadien Brendan Gallagher (virus) manquait à l'appel. Il a été remplacé par Brandon Prust, de retour après une absence de 11 matchs. Desharnais revenait quant à lui dans la formation à la place de Gabriel Dumont, renvoyé à Hamilton.

  • De leur côté, les Blue Jackets ont annoncé avant le match que Marian Gaborik est blessé à un genou et ratera de quatre à six semaines.