NOUVELLES
14/11/2013 11:54 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Les dollars du Canadien

Le Canadien est l'équipe de la LNH qui a fait le plus de revenus en commandite de 2007 à 2010, si l'on se fie à un document envoyé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

L'équipe montréalaise a vu quelques-uns de ses chiffres être dévoilés dans ce document déposé par Bell, et dont le journal La Presse a obtenu copie.

Le Canadien de Montréal est discret sur l'état de ses finances, qu'elle ne révèle généralement pas. D'ailleurs, le magazine Forbes, qui dévoile chaque année un rapport sur les finances des 30 équipes de la LNH, n'obtient pas la collaboration du Canadien.

Ce qu'on apprend dans le document, c'est que le consortium du Canadien de Montréal, le Groupe CH, qui regroupe le club de hockey, Evenko et le Centre Bell, a fait des profits de 65 millions de dollars sur des revenus de 300 millions pour l'année financière 2010, dont 9 millions pour le promoteur de spectacles Evenko.

Le Canadien a reçu 40 millions de dollars en commandite en 2010. 

Les droits de diffusion vendus à la chaîne câblée spécialisée RDS rapportent au Canadien 31 millions par année.

L'équipe du Canadien de Montréal n'a pas commenté les chiffres contenus dans le document déposé par Bell au CRTC. Bell est un actionnaire minoritaire de l'équipe montréalaise.

Dans le cadre de l'achat d'Astral par Bell (transaction approuvée par le CRTC), Bell a désigné Pierre Boivin, ancien président-directeur général du Canadien de Montréal (de 1999 à 2011) et toujours membre du conseil d'administration du Groupe CH, comme fiduciaire pour veiller à la gestion de 11 réseaux de télévision et 11 stations de radio dont Bell doit se départir pour conclure la transaction.

Ces informations financières sur le Canadien de Montréal se retrouvent dans le curriculum vitae de Pierre Boivin, déposé par Bell au dossier public du CRTC en annexe à l'entente de fiducie. Le mandat de fiduciaire de M. Boivin est toujours en cours.

Le journal La Presse rappelle que le Canadien de Montréal n'a dévoilé ses chiffres qu'une seule fois durant la présidence de Pierre Boivin : en 2006 au magazine Forces, qui a publié plusieurs chiffres avec l'accord de l'équipe, qui estimait ses pertes à 226 millions de dollars entre 1998 et 2006.