NOUVELLES
14/11/2013 08:35 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Le Canada en retard en matière de tourisme

Le Canada n'arrive pas à profiter de l'essor du tourisme mondial, selon la firme Deloitte, ce qui prive l'économie de retombées de plusieurs milliards de dollars par année.

Dans son étude dévoilée jeudi, Deloitte rappelle qu'il y a 40 ans, le Canada était la deuxième destination mondiale la plus populaire auprès des touristes internationaux, après l'Italie. Par contre, depuis 2000, le Canada a essuyé la perte de 20 % de ses visites internationales. Le Canada arrive maintenant en 18e position des destinations les plus prisées, derrière des pays comme l'Ukraine et l'Arabie Saoudite.

« Si le Canada regagnait sa place de choix en tant que destination touristique en vogue, l'impact positif sur notre économie serait énorme, considérant le lien de corrélation entre l'accueil de touristes de l'étranger et l'exportation de biens et de produits », explique Lucie Lazar, associée chez Deloitte.

Selon Deloitte, chaque hausse de 1 % du nombre de touristes au pays se traduit en moins de deux ans par une augmentation de 0,27 % du volume des exportations de produits canadiens, pour des retombées supplémentaires de 817 millions de dollars. Cette théorie repose sur l'hypothèse que les voyages, qu'ils soient d'agrément ou d'affaires, créent de la demande pour les biens produits localement et qu'ils stimulent également la productivité des entreprises.

« L'augmentation de la fréquentation touristique au Canada pourrait inciter les sociétés de chez nous à s'aventurer dans de nouveaux marchés à l'international et ainsi devenir plus compétitives. Au final, cela signifierait un niveau de compétitivité accru pour les sociétés canadiennes et un impact plus que positif sur l'économie au pays », ajoute Lucie Lazar.

L'industrie du tourisme, même si elle ne représente que 2 % du produit intérieur brut canadien, emploie plus de 600 000 personnes et a généré l'an dernier des revenus d'impôts de 22,7 milliards de dollars pour les différents paliers de gouvernement.