NOUVELLES
14/11/2013 03:35 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Égypte: l'ex-président Morsi transféré dans une cellule d'isolement

LE CAIRE, Égypte - Les autorités égyptiennes ont transféré l'ancien président Mohamed Morsi d'une chambre d'hôpital vers une cellule d'isolement dans un grand complexe pénitentiaire du nord du pays, a annoncé jeudi un responsable de la sécurité.

Le transfert du président destitué est survenu dix jours après qu'il eut été placé temporairement dans une chambre d'hôpital de la prison Borg al-Arab, près d'Alexandrie.

Les autorités avaient décidé d'hospitaliser M. Morsi, âgé de 62 ans, après qu'il s'est plaint de sa pression artérielle élevée et de son haut taux de glycémie à la suite de sa comparution en cour, le 4 novembre. Le président destitué est accusé d'incitation à la violence et de meurtre en lien avec la mort de manifestants devant le palais présidentiel en décembre.

Le responsable de la sécurité a indiqué que M. Morsi n'aurait droit à aucun traitement spécial durant son séjour en isolement. Ce responsable a réclamé l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à s'adresser aux journalistes.

L'armée égyptienne a destitué M. Morsi et son gouvernement soutenu par les Frères musulmans le 3 juillet, lors d'un coup d'État appuyé par des centaines de milliers de manifestants. Les militaires ont détenu M. Morsi dans un lieu secret avant sa comparution en cour, empêchant sa famille de lui rendre visite. Depuis, ses proches ont pu aller le voir à la prison Borg al-Arab.

Mais l'un des fils de l'ancien président, l'avocat Osama Morsi, a déclaré jeudi à la chaîne Al-Jazira que les autorités avaient rejeté une demande de sa mère qui voulait lui rendre visite à nouveau en prison. Il a affirmé que les autorités voulaient ainsi punir son père.