NOUVELLES
14/11/2013 04:36 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

Exposition : regard sur la vieillesse

Le Centre d'interprétation historique de Sainte-Foy s'intéresse à a vieillesse par le biais d'une exposition intitulée Longue vie, Vieillir au Québec autrefois.

L'exposition propose, entre autres, des oeuvres d'Alfred Laliberté, Suzor-Côté, Thérèse Sauvageau et Jean-Paul Lemieux.

Longue vie explore les multiples facettes de l'histoire de la vieillesse de la Nouvelle-France à aujourd'hui à travers des documents d'archives, toiles, sculptures, dessins, photographies et publicités.

D'entrée de jeu, la commissaire de l'exposition et ethnologue, Suzanne Marchand, déboulonne la croyance populaire selon laquelle autrefois, les personnes âgées étaient toujours posées sur un piédestal. « On a peut-être une idée que les personnes âgées étaient l'objet d'un respect plus grand autrefois, alors que ce n'est nécessairement vrai. Les historiens ne s'entendent pas sur ce fait. Il y en a qui disent que les personnes âgées vivent aujourd'hui la meilleure période de l'histoire parce qu'elles ont la possibilité d'avoir une vie autonome, elles vivent souvent chez elles et d'avoir quand même des contacts intéressants avec leurs familles », explique-t-elle.

La longévité, refus de vieillir, la retraite, la cohabitation intergénérationnelle, la vie de coupe et même le veuvage sont abordés dans l'exposition.

En ce qui concerne ce dernier thème, il y avait deux poids deux mesures, mentionne Mme Marchand. « On a toujours été plus ouvert à la possibilité qu'un homme se remarie qu'une femme parce qu'on disait qu'un homme avait besoin d'une femme pour prendre soin de lui, alors qu'une femme, c'était mal vu qu'elle se remarie, surtout si elle n'était plus en âge de procréer », explique la commissaire.

L'exposition Longue vie, Vieillir au Québec autrefois est présentée au Centre d'interprétation historique de Sainte-Foy jusqu'au 22 décembre. Une activité spéciale dans le cadre de l'exposition est prévue le 8 décembre.