NOUVELLES
13/11/2013 06:00 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

Pont Champlain: la fermeture de la voie réservée aux autobus critiquée

La décision de la société Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain de fermer la voie réservée au transport collectif sur le pont Champlain lors de l'heure de pointe du matin est vivement critiquée par les adeptes du transport en commun.

TRANSIT, l'Alliance pour le financement des transports collectifs au Québec croit que l'insertion des autobus dans la circulation automobile plutôt que dans une voie réservée a été prise au détriment de ceux qui privilégient le transport en commun.

Pour l'heure de pointe du matin, la Société des ponts prévoit trois voies vers Montréal en insérant les autobus dans la circulation.

Dans un communiqué émis en fin d'après-midi, TRANSIT affirme que la décision de la société des ponts est contre-productive : « On pénalise les citoyens qui font partie de la solution en prenant le transport collectif. Rappelons que l'unique voie réservée au transport collectif sur le pont Champlain déplace durant les heures de pointe du matin autant de citoyens que les trois voies automobiles du pont.

« En obligeant 22 000 usagers de la voie réservée à s'entasser dans la congestion, on fait un choix fort improductif. Au moment où le transport collectif devrait être priorisé, on lance tout à fait le mauvais message », ajoute Florence Junca-Adenot, professeure à l'UQAM et directrice du forum URBA2015.

De son côté, le maire élu de Montréal., Denis Coderre, demande à la société Les ponts Jacques-Cartier et Champlain de lui donner l'heure juste, de lui donner l'état réel de la situation. 

Quant au ministre des Transports du Québec, Sylvain Gaudreault, il a convoqué vendredi matin une réunion du Comité mobilité Montréal ( composé des maires, des sociétés de transport, des associations de camionnage, etc.) pour trouver des solutions pour le prochain mois.