NOUVELLES
13/11/2013 09:02 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

Naufrage du navire-citerne Prestige: les trois accusés ont été acquittés

MADRID - Un tribunal espagnol a acquitté, mercredi, les trois hommes accusés en lien avec le naufrage du pétrolier Prestige survenu au large de la côte nord-ouest du pays il y a 11 ans.

Cet incident avait donné lieu à une grave marée noire dans l'Atlantique.

La cour a conclu que les trois défendeurs, soit le capitaine du navire, son second et l'ancien directeur général de la marine marchande espagnole, n'étaient pas criminellement responsables du naufrage et les a donc blanchis, a expliqué le juge Juan Luis Pia du tribunal d'A Coruna, au nord de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le capitaine Apostolos Mangouras, un Grec âgé de 78 ans, a toutefois été reconnu coupable d'avoir désobéi aux autorités pendant la crise et condamné à neuf mois d'emprisonnement.

Puisqu'il s'agit de la première condamnation de Mangouras en Espagne et que la sentence est d'une durée inférieure à deux ans, il n'aura pas à aller en prison.

Le 13 novembre 2002, le Prestige, un navire-citerne construit 26 ans plus tôt, avait éprouvé des difficultés pendant une tempête.

Les autorités avaient ordonné qu'il soit remorqué vers la côte, mais le bateau avait sombré six jours plus tard. La quasi-totalité des 77,6 millions de litres de pétrole qu'il contenait s'étaient déversés dans la région de la Galice, une zone reconnue pour la richesse de ses bancs de poissons.

La pêche y avait été interdite pendant plusieurs mois.

La cour a indiqué que le Prestige était en piètre état mais que l'équipage disposait de tous les papiers nécessaires pour naviguer en mer.

Le juge Pia a également souligné dans sa décision que le gouvernement espagnol avait pris la bonne décision en ordonnant son remorquage, et ce, malgré les critiques qui avaient fusé par la suite.

Le jugement de mercredi a été rendu neuf mois après la fin des audiences, en juin.