NOUVELLES
13/11/2013 10:50 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

L'ex-pdg des JO de Vancouver John Furlong sommé de s'excuser

VANCOUVER - La journaliste accusée de diffamation par l'ancien président-directeur général des Jeux olympiques de Vancouver a affirmé, mercredi, que ce dernier portait atteinte à sa réputation.

John Furlong a toutefois répliqué dans un communiqué que Laura Robinson ne méritait pas d'excuses et a assuré qu'il irait de l'avant avec la poursuite qu'il a intentée contre elle.

L'avocat de Mme Robinson, Bryan Baynham, veut que M. Furlong s'excuse et se rétracte concernant des commentaires qu'il a récemment faits au sujet de sa cliente dans les médias et qu'il retire une déclaration mise en ligne sur son site Web personnel.

Le litige a commencé l'an dernier après que Laura Robinson eut écrit un article pour le journal Georgia Straight alléguant que John Furlong avait agressé verbalement et physiquement des élèves lorsqu'il était enseignant dans le nord de la Colombie-Britannique à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

M. Furlong avait annoncé qu'il traînerait Mme Robinson et la publication devant les tribunaux. Le mois dernier, il a abandonné la poursuite contre l'hebdomadaire, mais a aggravé ses accusations contre la journaliste indépendante.

Aucune des allégations contre John Furlong et Laura Robinson n'ont été prouvées en cour.