NOUVELLES
13/11/2013 09:54 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

Les Ontariens seront consultés sur le projet Oléoduc Énergie Est

Le gouvernement de l'Ontario demande à la Commission de l'énergie de l'Ontario de mener des consultations et de préparer un rapport sur le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada.

C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Énergie, Bob Chiarelli, mercredi matin, à l'hôtel de ville d'Ottawa.

Le projet de TransCanada, qui doit encore obtenir l'aval de l'Office national de l'énergie, prévoit la conversion d'un oléoduc actuel transportant du gaz naturel afin de pouvoir transporter du pétrole brut depuis l'ouest du Canada jusque dans l'est du pays et à l'étranger.

« Il est fondamental d'exploiter les oléoducs de manière sûre et responsable, tout en protégeant l'environnement, notre approvisionnement en gaz naturel et en veillant aux meilleurs intérêts des Ontariens », a souligné le ministre Chiarelli par voie de communiqué

Le ministre de l'Énergie précise qu'il n'est pas contre le projet et qu'il en reconnaît les avantages économiques possibles. Il souligne aussi que le fait de prendre le pouls de la population ontarienne dans ce dossier ne vise pas à faire obstacle aux démarches fédérales.

Le rapport qui sera produit à l'issue des consultations sera présenté à l'Office national de l'énergie.

Le projet de TransCanada prévoit que 1,1 million de barils de pétrole par jour convergeraient vers les raffineries de Québec, Montréal et Saint John, au Nouveau-Brunswick.

L'oléoduc actuel, qui couvre 3000 kilomètres, serait prolongé de 1400 km, dont la majeure partie s'étendrait au Québec et au Nouveau-Brunswick, mais qui commencerait à Iroquois, en Ontario, près de la région d'Ottawa.

Si le projet est accepté, l'oléoduc entrerait en service en 2018.