NOUVELLES
13/11/2013 09:26 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

Les lanceurs sont une denrée rare sur le marché des joueurs autonomes cet hiver

ORLANDO, États-Unis - Ned Colletti s'est rappelé de l'hiver dernier quand les gens l'agaçaient constamment.

«Vous avez huit lanceurs partants. Qu'est-ce que vous allez faire avec huit lanceurs partants?» a raconté le directeur général des Dodgers de Los Angeles en répétant ce que tout le monde lui disait. «Trois semaines après le début de la saison, nous utilisions notre neuvième.»

Les lanceurs sont une denrée rare et les équipes veulent améliorer leur profondeur à cette position. Et presque tous les joueurs autonomes vont vouloir maximiser leur contrat en ce début de saison morte.

Tim Lincecum a reçu un contrat de deux ans et 35 millions $ US afin de rester avec les Giants de San Francisco, qui ne voulait pas le voir tester sa valeur sur le marché.

Le voltigeur Marlon Byrd a signé un contrat de deux saisons et 16 millions $ avec les Phillies de Philadelphie cette semaine. Il a donc obtenu une généreuse augmentation de salaire, lui qui avait signé un contrat d'une valeur totale de 800 000 $ avec les Mets de New York l'hiver dernier.

«Ça fait un peu peur, c'est certain», a dit le chef des opérations des Mets Jeff Wilpon, mercredi, après avoir entendu les exigences de certains joueurs.

Plusieurs agents étaient présents lors des rencontres cette semaine, qui incluaient des réunions entre les directeurs généraux lors des trois premiers jours et une rencontre entre les propriétaires, jeudi matin. La période de séduction se poursuivra jusqu'aux assises du Baseball majeur à Lake Buena Vista du 9 au 12 décembre.

L'agent Scott Boras, qui veut pousser les équipes à dépenser plus d'argent auprès des joueurs autonomes, a critiqué les Mets, les Cubs de Chicago et les Astros de Houston pour ne pas avoir dépensé suffisamment et a suggéré en s'amusant que les Rays de Tampa Bay devraient rechercher un domicile qui serait plus rentable financièrement.

«Je crois qu'il y a plusieurs villes qui seraient intéressées, a-t-il dit. Peut-être que le New Jersey aimerait ce pourcentage de victoires.»

Après avoir été incapables de se qualifier pour les séries éliminatoires pour une deuxième fois en 19 ans, les Yankees de New York devraient être très actifs. En plus de tenter de conserver les services du deuxième-but Robinson Cano, ils sont intéressés, entre autres, par le receveur Brian McCann et le voltigeur Carlos Beltran.

Ils ont aussi besoin de lanceurs. Cependant, il n'y a de véritable as sur le marché des joueurs autonomes. Les équipes pourraient donc être forcées à payer le gros prix pour mettre la main sur des lanceurs de moindre qualité.

«Je crois que ça ne fait aucun doute, a admis le directeur général des Mariners de Seattle Jack Zduriencik. C'est la loi du marché.»

Une seule entente a été annoncée mercredi. Le joueur d'avant-champ Nick Punto a décidé de quitter les Dodgers puisqu'il a accepté une offre d'une saison et trois millions $ des Athletics d'Oakland. Pour les joueurs de premier plan, ça va prendre un peu plus de temps.

«Il y a une certaine hésitation du côté des agents et des équipes afin de connaître le marché et d'anticiper ce qui va se produire, a mentionné le d.g. des Mets Sandy Alderson. Je suis certain qu'il y a des équipes qui sont prêtes peu importe les circonstances, c'est pourquoi je m'attends à voir quelques annonces au cours des prochaines semaines. Je ne pense pas que nous allons devoir attendre jusqu'aux assises.»