NOUVELLES
12/11/2013 11:26 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Une dame veut envoyer sa voisine pianiste en prison pour pollution sonore

MADRID - Des procureurs espagnols souhaitent envoyer une jeune pianiste en prison pour plus de sept ans après qu'une voisine l'eut accusée de pollution sonore et de lui avoir causé des dommages psychologiques.

La plaignante — identifiée comme étant Sonia B — dit avoir souffert de pollution sonore entre 2003 et 2007 parce que sa voisine du dessous, Laia Martin, répétait cinq jours par semaines, huit heures par jour.

La pianiste de 27 ans, qui gagne maintenant sa vie avec sa musique, nie avoir répété si souvent à la maison, soulignant avoir régulièrement suivi des cours dans d'autres villes.

Selon le journal El Pais, Sonia B a déclaré au juge, lundi, qu'elle déteste maintenant le piano et qu'elle est finalement déménagée.

Une porte-parole du tribunal a indiqué, sous le couvert de l'anonymat, que le procès se poursuivait mardi et se terminerait le 15 novembre.