NOUVELLES
12/11/2013 03:16 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

La parole aux dramaturges

Le Festival du jamais lu donne la parole aux dramaturges de Québec qui pour l'occasion, dévoilent leurs nouvelles créations.

L'événement, qui existe depuis 12 ans à Montréal, en est à sa troisième année à Québec.

Pendant quelques jours, les auteurs ont la possibilité de mettre à l'épreuve leurs écrits avec des mises en lecture. Les oeuvres sont présentées sous forme de capsules de 15 minutes ou dans leur version intégrale.

Le festival donne ainsi l'occasion de découvrir des textes inédits.

Les organisatrices ont choisi la thématique de la peur pour l'événement cette année, mentionne Édith Patenaude, directrice artistique. « Notre ligne éditoriale s'intitule "Là où on a peur". Alors, tout s'articule autour de ça. C'est la peur, qu'elle soit intime, politique, médiatique, qu'elle soit liée à l'information, que ce soit quelque chose de plus introspectif, ça va dans toutes les directions dépendamment de la couleur des auteurs et des zones qu'ils avaient envie d'explorer », dit-elle.

Une table ronde sur les tabous contemporains ouvrira le festival. La soirée de clôture quant à elle rassemblera 10 auteurs qui ont été invités à produire des scènes, de la chanson, de la poésie, des slams pour une soirée hétéroclite et animée. Des DJ seront sur place pour l'occasion.

Le Festival du jamais lu se déroulera du 28 au 30 novembre au Théâtre Périscope et au bar l'Agitée.