NOUVELLES
12/11/2013 07:27 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Des réformes pour l'économie chinoise

Le Parti communiste chinois (PCC) a décidé d'accroître la place laissée aux marchés pour réguler l'économie, dans le programme de réformes pour la décennie à venir adopté mardi à l'issue de quatre jours de réunions à huis clos.

Les marchés vont jouer un rôle « décisif », rapporte l'agence Chine nouvelle dans son compte rendu du troisième plénum du 18e comité central du PCC. Auparavant, le parti décrivait plutôt les marchés comme devant jouer un rôle « de base », précise l'agence de presse officielle. Il s'agit, précise le PCC, de parvenir à des « résultats décisifs » d'ici 2020, le changement économique étant le point central de réformes qui se veulent « globales ».

L'économie chinoise, très endettée, moins compétitive et en surcapacité industrielle, doit trouver de nouveaux relais de croissance après trois décennies de développement rapide tiré par les exportations, estiment le président, Xi Jinping, et le premier ministre, Li Keqiang.

Traditionnellement, le troisième plénum d'un nouveau comité central est le point de départ de grandes réformes économiques. Celui-ci va permettre aussi de juger de la détermination des nouveaux dirigeants à engager ces réformes.

Le programme est vaste et les différents services de l'État vont désormais mettre au point les détails pratiques pour lancer les réformes. Certaines d'entre elles pourraient rencontrer une forte résistance de puissants groupes d'intérêt comme les gouvernements locaux ou les monopoles publics, ont fait savoir des participants aux discussions.

Reuters