NOUVELLES
12/11/2013 10:45 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Des manifestants bloquent l'accès au parlement de la Bulgarie

SOFIA, Bulgarie - Des émeutiers bulgares ont tenté de bloquer l'accès au parlement du pays et affronté la police, mardi, alors qu'ils réclamaient la démission du gouvernement de gauche et la tenue d'élections anticipées.

Plusieurs centaines de manifestants, majoritairement des étudiants, ont tenté de former une chaîne humaine autour du parlement pour coincer les parlementaires à l'intérieur. La police a eu recours à la force pour les éloigner et plusieurs personnes ont été blessées.

La manifestation a bloqué la circulation automobile au centre de la capitale, Sofia. Organisée par les étudiants qui occupent des universités bulgares depuis plusieurs semaines, la manifestation s'inscrit dans le cadre d'un mouvement de contestation lancé il y a cinq mois à l'endroit d'un gouvernement soupçonné d'entretenir des liens avec des hommes d'affaires corrompus.

Plusieurs personnes ont été arrêtées quand les manifestants ont tenté de bloquer le passage des voitures de police en s'allongeant sur le sol. Plus tard pendant la journée, des policiers anti-émeute ont repoussé les émeutiers et formé un corridor pour permettre aux parlementaires de quitter les lieux.

Les difficultés économiques que traverse la Bulgarie ont donné naissance à une crise qui rappellent à certains l'époque où le pays était divisé entre démocrates et communistes. La population est descendue dans les rues quand un magnat controversé de la presse, Delyan Peevski, a été nommé à la tête de l'agence nationale de sécurité du pays.

La coalition gouvernementale formée du Parti socialiste et d'un parti ethnique turc ne contrôle que 120 des 240 sièges de l'assemblée législative, et doit se fier à l'appui tacite d'un parti nationaliste.