NOUVELLES
12/11/2013 11:54 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Apple et Samsung de retour devant la justice

Les géants de l'électronique Apple et Samsung se retrouvent mardi devant un tribunal californien, un an après que Samsung a été condamné à verser à son concurrent américain un peu plus de 1 milliard de dollars en dommages pour violation de brevets.

En mars, la juge Lucy Kohn, estimant que les dommages avaient mal été calculés, avait invalidé près de la moitié de l'amende de 1,05 milliard de dollars de Samsung et ordonné un nouveau procès pour une partie des dommages que l'amende était censée couvrir, soit 450,5 millions de dollars.

Apple, qui reproche à son concurrent sud-coréen Samsung d'avoir copié ses iPhone et iPad, cherche à obtenir le maintien sinon l'augmentation de cette somme.

Selon le professeur en droit à l'Université Stanford, Mark Lemley, le procès « est une question d'argent ». « Bien que plusieurs centaines de millions de dollars sont en jeu, [le procès] ne va pas être décisif pour la survie des sociétés impliquées », souligne-t-il.

Apple et Samsung sont en concurrence directe sur le marché des téléphones intelligents et des tablettes informatiques. Le groupe sud-coréen occupe la première place mondiale pour les téléphones et l'américain est le leader mondial des ventes de tablettes. Les deux groupes s'accusent mutuellement de violation de brevets devant toute une série de tribunaux dans le monde, avec des résultats variables.

Lors du procès d'août 2012, le plus important de ce type depuis des années aux États-Unis, les jurés avaient dû examiner 700 plaintes au total et avaient rejeté toutes celles de Samsung contre Apple.

Un nouveau procès axé davantage sur les nouveaux produits encore sur le marché, comme le Galaxy S III de Samsung, doit avoir lieu en mars 2014. Le procès actuel porte plutôt sur des produits qui datent de plusieurs années et ne sont plus vendus aux États-Unis.