NOUVELLES
12/11/2013 07:48 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Affaire Benoît Roberge: un lieutenant de la Sûreté du Québec a été suspendu

MONTRÉAL - Un lieutenant de la Sûreté du Québec a été suspendu dans la foulée de l'enquête concernant l'ex-policier Benoît Roberge, soupçonné d'avoir vendu des informations aux Hells Angels.

Le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), a confirmé mardi matin la suspension de cet officier non syndiqué, qui serait intervenue lundi.

Il a précisé que la Sûreté du Québec avait rencontré ce lieutenant dans un dossier périphérique à l’affaire Roberge et qu'il a ensuite été relevé de ses fonctions. Il a ajouté que son statut sera déterminé au cours des prochains jours.

Quant à Benoît Roberge, un ancien sergent-détective du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), il est détenu depuis son arrestation au début d'octobre. Il est accusé de gangstérisme, d'abus de confiance, de même que d'entrave et tentative d'entrave au profit d'un gang.

Il devrait revenir devant la cour le 21 novembre à Montréal pour connaître la date de son enquête sur remise en liberté provisoire.