Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Rob Ford: son ami Don Cherry est «déçu»

Le populaire commentateur sportif Don Cherry, qui était l'invité d'honneur du maire de Toronto lors de son inauguration en 2010, admet qu'il est « déçu » de Rob Ford.

Mardi dernier, le maire Ford a admis qu'il avait déjà fumé du crack. Deux jours plus tard, une vidéo de lui dans un état d' état d'ébriété « très avancé », de son propre aveu, a circulé sur Internet. M. Ford fait face à de multiples appels à la démission.

M. Cherry, connu pour ses commentaires colorés lors de l'émission Hockey Night in Canada à la CBC, a commenté la situation sur les ondes d'une station de radio privée, lundi matin.

« Si on pouvait faire abstraction de tout le reste, en tant que maire, il a fait du bon travail. » — Don Cherry sur les ondes de FAN590

Jour du Souvenir

Pour sa part, le maire Ford a prononcé un discours, lundi, à une cérémonie à la mémoire des soldats morts au combat. L'événement a eu lieu devant l'ancien hôtel de ville.

Il a fait face à quelques huées à son arrivée au podium, pour ensuite être applaudi à la fin de son allocation de quelques minutes.

« On a une dette qui ne pourra jamais être repayée envers tous ceux qui ne sont pas revenus [de la guerre]. » — Rob Ford, maire de Toronto

M. Ford faisait son premier discours public depuis ses aveux stupéfiants de mardi dernier. Il a ensuite affirmé qu'il resterait en poste, « garanti », sans vouloir répondre aux questions des journalistes.

Pour sa part, le chroniqueur municipal du Globe and Mail, Marcus Gee, affirme, lui, que le maire Ford n'était pas « digne » de se tenir près du cénotaphe.

« C'est déjà choquant qu'il puisse croire que c'est possible de rester [à la tête de la Ville] comme si de rien n'était. C'est simplement renversant qu'il puisse penser avoir l'autorité morale pour livrer un discours du jour du Souvenir. » — Marcus Gee, chroniqueur du Globe and Mail

Cette journée a lieu le 11 novembre de chaque année pour souligner la signature de l'Armistice de 1918.

Le maire Ford n'avait fait aucun commentaire durant le week-end.

Son émission hebdomadaire du dimanche avec son frère et conseiller municipal Doug Ford avait été annulée plus tôt la semaine dernière.

Selon le Toronto Sun, le maire a consulté un médecin et un entraîneur personnel pour tenter de se remettre sur pied.

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.