NOUVELLES
11/11/2013 03:53 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

L'Ontario doit profiter des canalisations projetées, affirme le Centre Mowat

CALGARY - L'Ontario doit agir afin de faire en sorte que les bénéfices des canalisations projetées dans la province soient partagés à la grandeur du pays, pas seulement leurs coûts et risques, affirme le Centre Mowat dans une étude rendue publique lundi.

À moins que l'Alberta et le gouvernement fédéral ne soient davantage disposés à trouver des façons de partager coûts et bénéfices de manière plus équitable, il est peu probable que les projets de pipelines soient menés à terme, estiment les auteurs du rapport.

Même si l'Ontario verrait des bénéfices économiques des canalisations sous la forme d'emplois et de revenus gouvernementaux, l'Alberta et les autres provinces productrices de pétrole reçoivent une part disproportionnée des retombées, selon le Centre Mowat.

D'autre part, l'Ontario et d'autres provinces ont fait une grande partie des efforts visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais elles ont été éclipsées par les hausses d'émissions des provinces riches en combustible fossile, ont écrit les auteurs.

La façon la plus «réaliste et raisonnable» d'obtenir un large soutien aux canalisations projetées est de mettre en place un système fédéral de tarification du carbone, dont les revenus pourraient être investis dans la recherche, le développement et la technologie propre.

Il existe en ce moment deux projets devant permettre d'acheminer le pétrole brut de l'Ouest canadien jusqu'aux marchés de l'est du pays: le projet d'inversion de la canalisation 9 d'Enbridge (TSX:ENB) et le projet beaucoup plus important Energy East de TransCanada (TSX:TRP).

Le Centre Mowat, situé à l'École de politique publique et de gouvernance de l'Université de Toronto, est un centre indépendant de recherche sur la politique publique.